Justice pour le Vivant : après l’Affaire du siècle, une action en justice pour défendre la biodiversité face aux pesticides

Dans cette vidéo du lancement de Justice pour le Vivant, le réalisateur et militant écologiste Cyril Dion présente l’effondrement de la biodiversité provoqué par l’agriculture intensive et le recours massif aux pesticides. Mais, plutôt que de se contenter de constater la disparition de plus de 40 % des espèces d’insectes et ses répercussions sur d’autres espèces, il propose de soutenir Justice pour le Vivant, une initiative des associations Notre Affaire à Tous et POLLINIS. Elles lancent une action en justice contre l’État français. Leur objectif est de faire reconnaître les manquements et défaillances de l’État dans le processus d’homologation et de mise sur le marché de molécules toxiques et dangereuses pour le vivant. Et, à terme, l’interdiction des pesticides nocifs pour le vivant.

« Par son ampleur et sa visée, ce recours constitue une première mondiale, indique Cécilia Rinaudo coordinatrice de Notre Affaire à Tous, association de juristes à l’origine de l’Affaire du siècle, l’action en justice pour le climat. Les récentes actions pour le climat ayant abouti à de nombreux succès, nous avons décidé cette fois de saisir les tribunaux pour lancer la première action en justice citoyenne dans le monde pour la biodiversité. Il est temps que l’État français soit tenu responsable de l’effondrement du vivant et respecte ses engagements ».

« Malgré tous les discours, et au mépris des lois et des conventions nationales, européennes et internationales, l’État français a failli à mettre en place un système d’homologation des pesticides réellement protecteur des pollinisateurs et de la faune en général, estime Nicolas Laarman, délégué général de POLLINIS. Les chiffres de l’effondrement en cours sont effroyables. Ce déclin généralisé de la biodiversité aura des conséquences dramatiques sur les équilibres du vivant et menace l’avenir des prochaines générations ».

Le site de Justice pour le Vivant permet aussi de soutenir l’initiative sur les réseaux sociaux en interpellant le gouvernement.

À lire aussi sur les pesticides

Justice pour le Vivant : après l’Affaire du siècle, une action en justice pour défendre la biodiversité face aux pesticides

Le chlorpyrifos, un pesticide commun interdit depuis peu en Europe, suspecté de contribuer à l’obésité

L’alimentation, première source d’exposition aux néonicotinoïdes

Fongicides SDHI : Fabrice Nicolino alerte sur une catastrophe sanitaire « plausible » et épingle la proximité des agences sanitaires avec les industriels

Pesticides, la Fondation Nicolas Hulot pointe l’écart entre les objectifs affichés et les moyens

« Le bilan du plan Ecophyto s’avère catastrophique », François Veillerette de Générations Futures

Sortie du glyphosate: Macron dit ne pas avoir « réussi », plaide un échec « collectif »

L’alimentation, première source d’exposition aux néonicotinoïdes

Le documentaire, la Beauce, le glyphosate et moi

Jean-Marc Bonmatin : « l’immense majorité des pesticides ne servent pas à grand-chose »

À lire aussi sur les insectes

Les scientifiques sont incertains quant aux proportions du déclin des insectes

Il faut sauver nos insectes

Protection des insectes : l’Allemagne restreint l’usage des pesticides

L’entomologiste Henri-Pierre Aberlenc : « on peut tout ignorer des insectes, mais c’est se priver d’une composante fabuleuse du réel »

À lire sur l’Affaire du siècle et le climat

Affaire du siècle: l’Etat « responsable » de manquements dans la lutte contre le réchauffement

« Nous espérons que ces 2 millions de signatures vont pousser le gouvernement à prendre des mesures ambitieuses pour le climat », Marie Toussaint, présidente de Notre Affaire à Tous

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Alain Baudry

    Militant depuis 30 ans.
    sans progrès,
    la collusion évidente sur tous les aspect de la protection, les institutions au travers de leurs dirigeants doivent être jugés.

    • Patrick LOURDAIS

    Pour une agriculture du vivant sans pesticides et produits de synthèses.

Des cheveux pour nettoyer les océans : les coiffeurs britanniques s’engagent pour la planète

Lire l'article