Réduire son empreinte carbone grâce à l’éco-colocation

Préserver l’environnement et assurer un futur viable pour les générations futures devient une préoccupation constante pour les jeunes. À tel point que certains décident de vivre en éco-colocation. Brut s’est rendu à l’Haÿ-les-Roses, pour rencontrer 4 jeunes qui décident, au sein de leur habitat, de partager des valeurs écologiques communes. Compost, potager, réduction de la consommation d’eau ou encore recherche d’emploi dans le secteur environnemental, tous ont pour objectif de réduire leur empreinte carbone. Et ce ne sont pas les seuls à chercher des solutions : depuis 2020, la requête Google « réduire son empreinte carbone » a été multipliée par 3.

A lire aussi

L’appel des jeunes diplômés ingénieurs agronomes à déserter pour ne pas entretenir un système nocif pour le vivant

Bienvenue à El Capitan, un écolieu normand où s’invente la campagne de demain

Blaise Leclerc, auteur de Apprendre à ralentir : « il est plus agréable de ralentir maintenant que d’attendre de devoir subir un choc pour le faire »

Emmanuel Cappellin, réalisateur du documentaire Une fois que tu sais : « comment limiter collectivement ce qu’on ne sait plus s’interdire soi-même ? »

La sobriété n’est pas synonyme de décroissance, souligne l’Ademe

L’essentiel sur le nouveau rapport du Giec consacré aux solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et atténuer le changement climatique

Ecrire un commentaire

La Nasa a percuté un astéroïde afin de le dévier, une première pour l'humanité

Lire l'article