Prendre en considération les abeilles au-delà de la Journée Internationale des Abeilles


© David Godfrey for International Perfume Foundation

Le 29 avril 2013, la Commission européenne interdit l’usage de trois insecticides mortels pendant deux ans. Depuis, la Journée Internationale des Abeilles est ainsi célébrée chaque 29 avril. Pour l’occasion, Creezy Courtoy, Président d’International Perfume Foundation, revient sur l’importance des abeilles pour l’environnement et les actions à entreprendre pour les préserver.

Le 29 avril dernier a eu lieu la journée internationale des abeilles. Cet évènement se montre important dans la sensibilisation à leur préservation, mais nous devrions nous préoccuper des abeilles tout au long de l’année.

Ajoutons des couleurs à la vie des abeilles en replantant les fleurs et les plantes qu’elles aiment. Si vous n’avez pas de jardin, ajoutez des plantes ou des fleurs sur votre balcon et une petite tasse d’eau pour les abeilles.

Pourquoi la Journée internationale des abeilles ?

Depuis le 29 avril 2013, la Commission Européenne a décidé de faire appliquer son interdiction des insecticides largement utilisés et liés à des dommages graves chez les abeilles. Cette suspension historique a été une victoire pour des millions de militants de l’environnement préoccupés par le déclin dramatique des abeilles, qui ont été soutenus par des experts de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA).

Depuis ce jour, chaque année le 29 avril, nous célébrons la Journée Internationale des Abeilles pour sensibiliser à l’importance de protéger le travail des abeilles.

Les derniers rapports révélaient que l’agriculture joue un rôle important dans le développement de la santé des abeilles. Il a été découvert que la santé globale des abeilles domestiques est fortement influencée par la production agricole.
Beaucoup de nos plantes nécessitent une pollinisation pour répandre leurs graines d’une plante à l’autre et nous dépendons des abeilles pour la production agricole.

S’occuper des abeilles est aussi une façon de se reconnecter à la nature

Tout le monde devrait contribuer à la survie des abeilles.
Elles sont importantes non seulement pour leur production de miel, mais aussi pour la survie de nos aliments naturels. Les abeilles et autres pollinisateurs font partie de notre important écosystème qui nous permet de profiter des fleurs, des fruits et des légumes.
Étant donné que les régulateurs et les politiciens peuvent jouer un rôle important dans l’interdiction des pesticides et la promotion de la lutte naturelle contre les ravageurs, chacun a un rôle important à jouer dans la protection des abeilles et des pollinisateurs.

Le manque de champs de fleurs à parfum sur Terre devient un réel problème

Replanter des fleurs sur la planète soutiendra également le travail de l’abeille. L’industrie du parfum devrait assumer une énorme responsabilité dans le déclin actuel des abeilles.
Le parfum était autrefois fabriqué à partir de fleurs et il y avait des multitudes de champs de fleurs sur toute la planète et du travail pour des millions de personnes qui en dépendaient.
Depuis que l’industrie chimique s’est emparée de l’industrie cosmétique, les champs de fleurs ont été remplacés par des produits synthétiques et les marques donnent aux consommateurs l’ « image de fleurs » à la place de véritables fleurs.

Les abeilles ont un odorat 100 fois plus puissant que celui d’un humain

Elles utilisent leurs antennes pour détecter les odeurs. Selon les recherches des National Institute of Health publiées dans la revue « Genome Research », les abeilles ont 170 récepteurs d’odeurs ou chimiorécepteurs dans leurs antennes.
C’est très élevé pour un insecte: les mouches des fruits (Drosophila melanogaster) ont 62 récepteurs et les moustiques (Anopheles gambiae) en ont 79. L’odorat de l’abeille est si sensible qu’elle peut détecter la trace d’une odeur en vol.

Cette capacité permet à l’abeille de localiser efficacement les fleurs riches en pollen. Une fois l’odeur détectée sur les antennes, le chemin olfactif hypersensible de l’abeille traite l’information, permettant à l’abeille de déterminer la pertinence de l’odeur pour sa recherche de pollen.

Elles utilisent leur odorat pour localiser d’autres abeilles et aussi pour trouver de la nourriture. Contrairement à leur odorat très développé, le sens du goût de l’abeille est relativement basique.

En demandant des Parfums Naturels, vous pouvez aider les abeilles, et vous pouvez contribuer à changer l’ensemble de la chaîne de distribution de l’industrie du parfum. Demander des parfums naturels, c’est demander à l’industrie de la parfumerie de revenir à la replantation de fleurs et de plantes au lieu de produire des copies synthétiques de fleurs pour parfums dans les laboratoires.
Vous pouvez rechercher les Parfumeurs Naturels Certifiés dans notre annuaire.

Créer notre propre petit jardin pourrait aussi être un beau cadeau pour les abeilles

Les jardins guérissent car les plantes ont des effets bénéfiques sur les êtres humains. Créer nos propres jardins dans nos arrière-cours ou sur nos balcons nous aidera à renouer avec la nature et à faire une belle invitation aux abeilles et autres pollinisateurs. Les abeilles peuvent aussi avoir soif, alors ajoutez-leur une petite tasse d’eau.
Rejoignez-nous chaque année pour célébrer la Journée Internationale des Abeilles.

Rejoignez notre page Facebook (International Perfume Foundation) dédiée aux abeilles pour en savoir plus sur le lien important des abeilles avec les aliments naturels, les parfums naturels et les champs de fleurs.

Creezy Courtoy
Présidente d’International Perfume Foundation

Une loi pour protéger les sons et les odeurs de la nature?

Un agrotoxique interdit en Europe décime les abeilles en Colombie

L’apiculteur Henri Clément : « lorsque j’ai débuté, nous enregistrions un taux de mortalité des abeilles inférieur à 5%, aujourd’hui ce taux atteint les 30% »

Thierry Dufresne, fondateur de l’observatoire français de l’apidologie : « afin de préserver les abeilles, nous devons favoriser la mise à disposition de ressources alimentaires »

Protection des abeilles : l’ONG Pollinis dépose un recours contre la Commission européenne

Les tueurs d’abeilles, le retour

Jean-Marc Bonmatin : « l’immense majorité des pesticides ne servent pas à grand-chose »

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Philippe Cerf

    Que faut il donc pour comprendre l importance du rôle des abeilles l homme à la tête dure. L agriculture intensive est à banir on assassine le vivant. Le pouvoir de l argent est destructeur. le rendement c est tout ce qui compte pour ces gens là. Lamentable la honte !

    • Méryl Pinque

    Pas seulement les abeilles, mais l’ensemble des insectes pollinisateurs et au-delà tous les animaux !
    Stop au spécisme, duquel découlent toutes les autres discriminations.

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article