Quels impacts sur l’environnement pour le métaverse ?

Le métaverse est un sujet qui fait polémique actuellement. Considéré, par certains, comme un progrès technologique majeur, ces nouveaux mondes virtuels sont pourtant, pour d’autres, une source de pollution non négligeable en raison de leurs consommations en énergie et en ressources minières. Le déploiement à grande échelle des nouvelles technologies accentue donc la dégradation de l’environnement. Ce n’est pas parce que le virtuel semble immatériel qu’il be possède pas d’impact. L’utilisation du numérique continue d’augmenter au fur et à mesure que la demande s’accroit, or dans ce domaine, le métaverse ne connait pas de limites puisque sa promesse est de recréer la réalité et d’aller au-delà, pour d’une certaine marrane s’y substituer. Cela signifie concrètement plus d’électricité à produire afin de faire vivre cet univers virtuel parallèle et extraire des tonnes de métaux et terres rares pour fabriquer les serveurs, les ordinateurs, les casques de réalités virtuels et les ordonnateurs nécessaires. Pour mieux comprendre les enjeux du métaverse, des élèves en master Audiovisuel, journalisme et communication scientifiques à l’Université Paris Cité réalisent une interview de Fabrice Flipo, philosophe des sciences et techniques. Dans cette série de vidéos proposées par The Conversation,Il insiste notamment sur le risque de multiplication des technologies de communication sur la demande énergétique et son impact.

À lire aussi

La réduction de l’impact écologique du numérique passe d’abord par l’allongement de la durée de vie des appareils

Le monde « bas carbone » est « un monde de métaux », le message de Guillaume Pitron devant le Sénat

Ecrire un commentaire

Le navire-laboratoire Energy Observer de retour à Saint-Malo après 7 ans d'odyssée

Lire l'article

Énergie: la gauche veut baisser les factures et pousser les renouvelables françaises, sans se prononcer sur le nucléaire

Lire l'article