L’agriculture de conservation, un autre moyen de limiter son impact

Baptiste, agriculteur en Normandie, pratique l’’agriculture de conservation dans le but de réduire au maximum son usage de pesticides. L’agriculture de conservation consiste à ne pas travailler le sol et à le garder le plus vivant possible. La chaîne YouTube des Artisans de demain a recueilli le témoignage de Baptiste. Il raconte l’histoire de son exploitation, les méthodes qu’il emploie et explique que même s’il aimerait, à terme, faire du bio, le chemin vers une agriculture sans pesticides est difficile. Mais il existe d’autres solutions pour tendre vers une agriculture plus raisonnée, correspondant à sa volonté de limiter son impact sur l’environnement.

À lire également :

Alimentation et agriculture : mieux préparer l’Europe aux risques de chocs sanitaires

L’agriculture « sans-labour », une méthode qui gagne du terrain

Ecrire un commentaire

Produits végétariens : une étude pointe leur faible teneur en protéines végétales

Lire l'article