Incendies en Australie, suivez la situation

20 ans après la crise sanitaire de la vache folle, quel bilan ?

À la fin des années 1990, la maladie de la vache folle fait la Une des médias et a inquiété l’Europe entière.Elle témoigne des dysfonctionnement de agro-industrie et trouve son origine dans le fait de nourrir les bovins (herbivores) avec des farines animales, c’est-à-dire élaborées à partir des restes d’animaux. La pratique est aujourd’hui interdite. Mais, quel bilan tirer de cette crise sanitaire sans précédent ? Elle a entrainé le décès, d’au moins, 250 personnes par la malade de Creutzfeldt-Jakob en Europe. Alors qu’un Français sur 20.000 reste porteur asymptomatique du prion caractéristique du variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, où en est-on du risque de déclencher la maladie ? Le point avec le spécialiste de l’Inra, Vincent Béringue, par le Blob (chaine YouTube de la Cité des Sciences).

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Michel

    On devrait plutôt parler de la crise de l’humanité folle !

    • Meryl Pinque

    Moralité : embrasser une alimentation 100 % végétale permet de conserver une bonne santé, en plus d’épargner des innocents.

    • Erwan

    Et peut on savoir ce que pense ce spécialiste de la contamination par la maladie de creutzfeldt jakob de la laborantine de l’INRA dont les médias ont relaté le décès cette année en juin ???
    Pardonnez moi mais je doute fortement des paroles de ces soi-disants spécialistes….