#Nettoietonkm, ou comment faire un geste pour la planète lors de sa sortie quotidienne en plein confinement

Benjamin de Molliens

Capture d'écran d'une photo Instagram de Benjamin de Molliens. DR Benjamin de Molliens

En pleine période de confinement, et si allier sortie quotidienne et geste pour la planète était possible ? C’est l’initiative lancée sur les réseaux sociaux par le marseillais Benjamin de Molliens. Le challenge : profiter de l’heure de sortie autorisée dans un rayon de 1 km par jour pour nettoyer son quartier.

C’est sur Instagram que Benjamin a lancé le hashtag « Nettoie ton km ». En incitant les participants à se prendre en photo une fois le défi réalisé et à tagger 3 autres personnes, il espère que son hashtag circulera le plus possible. Pour cela, il a également essayé de contacter des personnes ayant des comptes plus suivis que le sien, telles que la maire de Marseille Michèle Rubirola.

Avec ce challenge écolo, Benjamin incite de manière ludique les gens à réaliser ne serait-ce qu’un petit geste pour la planète. « C’est un geste citoyen assez accessible qui peut paraître vain. Mais il a le mérite d’être très concret et accessible, particulièrement par les enfants qui adorent ça un peu comme la chasse aux œufs. », déclare-t-il à Franceinfo.

À lire aussi : 615 histoires sur l’engagement : Nicolas Lemonnier, le jogger pour la propreté de la Nature

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Patrick

    il vaut mieux apprendre aux enfants à ne pas jeter leurs déchets à terre plutôt que de leur apprendre à ramasser les papiers des autres. La prévention c’est mieux pour la planète, réduisont les déchets

    • Olaf de Hemmer Gudme

    J’adhere ! Et je partage avec les fans du Marly Every Day Clean Up Contest, suite logique du World CleanUp Day lance par Eglise Verte a Marly Le Roi

    • Méryl Pinque

    Prévention ET réparation : voilà comment nous arriverons à rendre la planète moins sale.

    A Patrick : car les nettoyeurs ne sont pas les pollueurs.

    • Fabrice Thibaut

    Bravo Benjamin, je fais pareil et je placerai bientôt une photo sur instagram. Il existe aussi des pinces à déchets vendues dans certains commerces, le bienvenu lorsque l’on ramasse un masque usagé (notamment l’un d’eux qui commence par un « h » et se termine par un « o »). Effet boule de neige à venir ?

    • Blin.

    Très bonne initiative que je reprends à mon compte, à St Barthelemy d’Anjou et ce, dans l’esprit «  ça commence par moi »

    • Laurence

    peut-être que si on apprend aux enfants à ramasser les déchets, ils n’auront plus envie d’en jeter ?! (réponse au commentaire précédent) Excellente initiative !!!

Des cheveux pour nettoyer les océans : les coiffeurs britanniques s’engagent pour la planète

Lire l'article