Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Un géant malaisien de l’huile de palme interdit aux USA à cause d’abus

huile palme FGV Holdings

L'huile de palme entre dans la fabrication de nombreux biens de grande consommation, des cosmétiques aux produits alimentaires. © AFP/Archives WAHYUDI

Washington (AFP) – Les Etats-Unis ont interdit cette semaine les importations d’huile de palme du géant malaisien FGV Holdings, invoquant de graves abus subis par les ouvriers agricoles de ses plantations, ce que la société a contesté jeudi.

L’agence des douanes et de la protection des frontières américaine (CBP) a annoncé mercredi l’interdiction des importations de ce fournisseur après une enquête qui a révélé que des ouvriers agricoles avaient fait l’objet de violences physiques et sexuelles, d’intimidations, étaient parfois privés de salaire. Des cas de travail infantile ont aussi été pointés du doigt.

En recourant au travail forcé, « ces compagnies créent une concurrence inéquitable par rapport à des produits obtenus de façon légitime et fournissent aux consommateurs des produits qui sont contraires aux normes éthiques », a souligné Brenda Smith, une responsable du CBP.

Cette décision, entrée en vigueur mercredi, ferme la porte aux livraisons d’huile de palme et de produits dérivés du palmier à huile opérées aux Etats-Unis par FGV, un poids lourd du secteur, et ses filiales.

L’enquête avait été déclenchée par une plainte d’une coalition d’ONG contre FGV.

Le groupe s’est déclaré « déçu » de l’interdiction et a souligné avoir « pris des mesures concrètes » ces dernières années pour améliorer les conditions de travail dans ses exploitations.

« FGV ne tolère aucune violation des droits humains ou acte criminel dans son activité », a-t-il insisté dans un communiqué.

L’huile de palme entre dans la fabrication de nombreux biens de grande consommation, des cosmétiques aux produits alimentaires.

La Malaisie est le deuxième producteur au monde de cet oléagineux, derrière le pays voisin d’Asie du Sud-Est, l’Indonésie, ces deux pays produisant ensemble quelque 85% de l’huile de palme mondiale.

Mais la culture des palmiers à huile est vivement critiquée par les ONG qui dénoncent son rôle dans la destruction de la forêt tropicale et les abus que subissent les ouvriers agricoles sur ces exploitations.

©AFP

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Michel CERF

    On ne peut pas ignorer que l’huile de palme est dévastatrice pour la santé et l’environnement ce qui rend le consommateur responsable de la situation .

    • Méryl Pinque

    Effectivement, les consommateurs sont les premiers responsables.

    • Samantha Chochois

    Levons les amalgames : l’huile de palme est une catastrophe écologique (forêts coupées, animaux sans habitats, inondations… par contre elle est bonne pr la santé. Mais notre santé étant liée à la planète, n’en consommons pas. Tout simplement

Des cheveux pour nettoyer les océans : les coiffeurs britanniques s’engagent pour la planète

Lire l'article

Cédric Herrou : « il y a un problème de prise de conscience de ce qui se passe dans le monde et d’empathie »

Lire l'article