Résultats contestés sur les pesticides dans l’alimentation en Europe

Les résidus de pesticides dans l’alimentation ne présenteraient pas de risque sanitaire à long terme selon le dernier rapport annuel sur les pesticides publié le 12 février par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Cette étude révèle que 97,2 % des aliments analysés en 2010 se situent dans les limites européennes légales, dites limites maximales de résidus (LMR). Les plus forts taux de dépassement des LMR ont été retrouvés dans l’avoine, les laitues, les fraises, les pêches, les pommes et les poires, détaille dénoncée par Générations futures dans la mesure où elle revient à réduire de 50 % les taux de pesticides pris en compte. L’Europe reconnaît un problème : « l’évaluation pilote des risques cumulés présentée dans le dernier rapport se concentre sur la méthodologie plutôt que sur les résultats, qui sont actuellement peu concluants car ils souffrent d’un haut degré d’incertitude », admet Herman Fontier, chef de l’unité Pesticides de l’EFSA.

Ecrire un commentaire

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article