Suspensions des achats de viande originaires de régions déforestées

Les exportateurs brésiliens de viande s’engagent à ne plus acheter de produits provenant d’exploitations établies sur des terres déforestées illégalement. « C’est un compromis avec la société brésilienne. Nous allons cesser de commercialiser des viandes venant des zones de déforestation », affirme le président de l’association des industriels brésiliens exportateurs de viande, Roberto Gianetti, dans le journal El Espectador du 23 juin. En effet, le Procureur général menace de poursuites pénales les acteurs des filières d’élevage impliquées dans la déforestation. Le Brésil produit chaque année 9 millions de tonnes de viande dont 2 sont destinés à l’export. Les entreprises se sont engagées à respecter un code de bonne conduite en réponse à une campagne visant à interdire la vente de viande provenant d’aires forestières détruites puis reconverties en zones d’élevage en Amazonie. Carrefour et Wall Mart ont déjà suspendu leurs approvisionnements de viande. Toutefois, pour le moment, le Brésil peine à garantir la provenance de la viande car son système de traçabilité par puce électronique n’est pas obligatoire et aucun élevage ne l’a encore appliqué.

Ecrire un commentaire

Jaunisse de la betterave : Tereos a retardé le démarrage de sa campagne 2020/21

Lire l'article

L’agriculture bio labellisée AB est le modèle le plus rentable et le plus performant, d’après une analyse de France Stratégie

Lire l'article