Un gorille mâle dominant tué, son groupe en danger

Le gorille Rafiki, « ami » en swahili, a été retrouvé mort en Ouganda. Brut Nature revient en vidéo sur les conséquences pour son groupe du décès de ce mâle dominant. Il appartenait à la famille des gorilles des montagnes, auparavant en danger critique d’extinction, pour laquelle des efforts de conservation importants avaient été déployés. Aujourd’hui, les maladies transmises par les humains  dont le coronavirus sont une des menaces qui pèsent sur cette espèce en danger.

 

À lire également :

Yann Arthus-Bertrand : « le jour où l’un des gorilles de Dian Fossey a soigné mon lumbago »

Hausse des populations de baleines et gorilles des montagnes selon l’Union mondiale pour la nature

Le site de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature)

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Rafiki est mort assassiné par des braconniers.
    Il aurait été bien de l’écrire.

En Californie, un séquoia se consume encore après un feu de forêt de l'été 2020

Lire l'article