Soigner, former, sensibiliser : un hôpital des Cévennes recueille les animaux sauvages blessés

Dans un hôpital des Cévennes, des vétérinaires bénévoles recueillent des animaux sauvages blessés pour les soigner. Marie-Pierre, vétérinaire, y travaille depuis 13 ans. Elle profite du lieu pour former de jeunes vétérinaires et sensibiliser les personnes de passage aux enjeux liés à la biodiversité. Brut part à la rencontre de ces bénévoles passionnés.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Très belle et très bonne initiative.

    • Bousquet

    Il est agréable de voir que l’espèce humaine s’humanise. Trop longtemps conscients de leur « supériorité » les hommes ont cru pouvoir s’arroger le droit de vie ou de mort sur des espèces qu’il ne respectait pas. Au motif, sans doute, que le bruit de la parole pourrait être plus puissant que des feulements, des hululements ou des tas d’autres sons pourraient plus compréhensibles. La nature nous montre que même les arbres ont un langage. (cf:la bambouseraie à Anduze). Madame, vous méritez les respect de ce monde que l’on croit du silence. Mais il n’en est rien! Et vous l’avez bien compris. Merci.

Des cheveux pour nettoyer les océans : les coiffeurs britanniques s’engagent pour la planète

Lire l'article