Nicolas Hulot annonce sa démission


L’intégralité de l’interview radio et vidéo du mardi 28 août sur France Inter dans laquelle Nicolas Hulot annonce sa démission du gouvernement et renonce au poste de ministre de la transition écologique et solidaire. Il admet que malgré des efforts, « le monde n’en fait pas assez » et les mesures prises en faveur de l’environnement ne sont pas suffisantes. Un entretien à voir et écouter afin de comprendre la décision de Nicolas Hulot. Il pointe la contradiction des objectifs de nos sociétés. « J’espère que cette décision […] profitera à ce que la société se retrouve sur l’essentiel« , affirme-t-il avant de dénoncer les lobbys.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Nicolas Hulot a eu le courage, de chercher la vérité et de la dire mais cela n’a pas suffit.

    Le problème est qu’il y a urgence et qu’il va falloir franchir le long chemin qui mène à la transition énergétique plus rapidement et sans trébucher alors que ce chemin trace sa route entre deux précipices : d’un côté le conservatisme, de l’autre et selon la nature du relief, l’ignorance, le mensonge, l’obscurantisme ou la bêtise humaine.
    En effet si nous attendons trop longtemps nous ne pourrons pas modifier notre modèle énergétique sans modifier en profondeur notre modèle économique ce qui va encore retarder la mise en œuvre de ce qu’il va falloir faire pour sortir de l’enfer du réchauffement climatique et de l’affaiblissement de notre biodiversité. Voir

    https://www.dropbox.com/s/8qx239tfez1wdhu/Epub.pdf?dl=0

    Lourde va être la tâche pour le président Macron de choisir le remplaçant de Nicolas Hulot. Je n’ai qu’un seul souhait: qu’il arrive à le faire sans se tromper et en ne succombant pas à l’omniprésence des lobbies. Peut-être pourrait-il prendre en compte la phrase de  Jean Jaurès :
    « L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la longueur des accomplissements mais elle justifie l’invincible espoir »

    Quoiqu’il advienne mon opinion est que Nicolas Hulot avait raison de dire que l’efficacité énergétique est un facteur de succès. Par contre puisque selon lui l’amélioration de l’efficacité énergétique conduit à un modèle économique dont la rentabilité n’est pas compliquée il aurait pu nous expliquer pourquoi, ce qu’il n’a pas fait.

    Pour moi le retard pris concernant l’éradication des passoires thermiques des bâtiments existant, un poste particulièrement lourd en terme de consommation énergétique souhaité à juste titre par Nicolas Hulot tient à un manque de vision globale de sa part: Il n’a pas compris à ce sujet que l’urgence était la modification de nos chaînes énergétiques devant l’amélioration de l’isolation

    Quant à l’arrêt des forages d’exploration pour les hydrocarbures sur le territoire national on devrait plutôt parler de défaite que de victoire si nous devons importer le pétrole que nous ne produisons plus sur notre territoire.

    Il a fait aussi selon moi une petite erreur en considérant que c’est l’Afrique qui doit montrer à l’Europe l’exemple de ce qu’il faut faire alors que c’est l’inverse. Ceci étant donné l’avance de l’Europe sur le plan technologique.

    Il a par contre invontestablement été victime des lobbies, particulièrement du lobbie pétrolier qui estime que la France serait contrainte de construire une vingtaine de nouvelles centrales à gaz dans les 7 prochaines années pour assurer la sécurité d’approvisionnement lors des pointes de consommation électriques. Ceci alors que c’est de toute évidence une idée fausse qui va à l’encontre des solutions techniques dont nous disposons. voir à ce sujet
    https://www.dropbox.com/s/1fq28jbb6jmx8u3/Complementarite%20des%20reseaux%20ENP.pdf?dl=0

    En ce qui concerne la satisfaction des besoins thermiques de l’habitat probablement le poste le plus lourd en consommation d’énergie Nicolas Hulot a surtout eu pour moi le tort de trop concentrer son énergie sur la façon donc on doit produire l’électricité en laissant malheureusement de côté la façon dont on devrait la consommer. Il a ainsi dans une certaine mesure fait le jeu du nucléaire qu’il a pourtant par ailleurs toujours combattu avec justesse.

    Il faut du temps pour faire les choses mais vu la potentialité du voltaïque et la rapidité de sa mise en oeuvre, une chose est pour moi évidente: il aurait peut-être du expliquer que le frein à la fermeture des centrales nucléaires est principalement conditionnée par la capacité de l’homme à mettre en place le dispositif solutionnant le problème de l’intermittence été-hiver du voltaique grâce à l’hydrogène
    Voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm

    Reste à espérer comme le souhaite WWF que la démission de Nicolas Hulot soit pour nous tous un électrochoc et un appel non pas à la résignation mais à un changement structurel profond, y compris au sein de l’organisation de notre gouvernement ».

  • Surpris qu’il n’y ait pas plus de réaction sur un sujet aussi grave

    En effet selon Stephen Hawking célèbre astrophysicien britannique, les humains devront quitter la Terre d’ici un siècle pour survivre. Il estime que nous avons déjà scellé le destin de l’Humanité et que dans moins de 100 ans, les sociétés humaines ne seront plus… Cette vision peut sembler extrêmement pessimiste et faire sourire (jaune). Toujours est-il que sur le long terme une croissance exponentielle ne peut pas durer dans un domaine fini comme celui de notre planète.
    La solution que je propose ci-dessus qui consiste pour faire simple et à choisir le soleil et l’eau plutôt que l’atome nous permettrait probablement de tenir quelques siècles de plus mais sur le long terme, il faut se rendre à l’évidence notre seule chance que « l’avenir de l’homme soit sur terre » est que l’on arrive à changer la terre. Pour cela mon ami Georges polytechnicien ne voit qu’une solution : produire sur terre l’énergie du soleil grâce à la fusion nucléaire contrôlée. Plutôt que de montrer le mauvais exemple en construisant sur notre territoire 6 nouveaux EPR avant même d’avoir mise en place le démantèlement des anciennes centrales je suis d’accord avec lui lorsqu’il estime que l’humanité devrait consacrer beaucoup plus de ressources à la recherche dans ce domaine. voir

    https://www.infoenergie.eu/riv+ener/energie-sans-riviere/La%20fusion-nucleaire-controlee.htm

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article