Les conséquences sanitaires et environnementales de l’utilisation massive de pesticides prohibés en République Démocratique du Congo inquiètent

Une nouvelle vidéo du Monde Afrique montre qu’en République Démocratique du Congo, à Kinshasa, l’utilisation de pesticides non-homologués est une pratique courante dans le maraîchage. Pour se débarrasser des ravageurs et obtenir des légumes sans défauts et vendeurs, la grande majorité des maraîchers n’hésitent pas à utiliser des pesticides puissants et interdits sur le marché. De surcroît, ces derniers sont jusqu’à vingt fois moins chers que les pesticides homologués. Arrivés de l’Union Européenne, de la Chine ou de l’Inde, et dispatchés par des réseaux de contrebande, l’usage de ces pesticides nocifs menace non seulement la santé des maraichers, celle des consommateurs mais aussi l’environnement.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article