Les 5 pays les plus à-mêmes de résister à un effondrement


Aled Jones, directeur de l’Institut mondial de durabilité, présente les pays ou régions qu’il considère en mesure de résister à un potentiel effondrement en fonction de 4 critères. Brut revient en vidéo sur les atouts de la Nouvelle-Zélande, de la Tasmanie de l’Australie, de l’Irlande, de l’Islande et du Royaume-Uni dans l’éventualité d’un effondrement.

Le premier des 4 critères de résilience pris en compte est la capacité énergétique ou le potentiel énergétique du territoire. Le second est l’autosuffisance alimentaire, en effet, dans le cas d’un effondrement, le territoire doit être capable de fournir de la nourriture à la totalité de sa population. Le troisième critère est la densité de population. Enfin, le dernier est l’isolement du territoire et sa capacité à rester coupé de l’extérieur.

Rire de l’effondrement, le pari de Tronchet avec sa BD Les Catastrophobes rions avec la fin du monde

Bruno Villalba, auteur des Collapsologues et leurs ennemis : « la collapsologie pose des questions intéressantes sur le rapport à la croissance, à l’innovation technique et à l’égalité sociale »

Il nous resterait 10 ans pour sauver notre civilisation de l’effondrement !

Les collapsologues Pablo Servigne et Raphaël Stevens : « c’est un sevrage très dur qui nous attend car tout le monde est drogué aux énergies fossiles »

Collapsologie : comment préparer sa commune à l’effondrement avec Alexandre Boisson

Pandémie : début d’effondrement global, ou (dernière) chance à saisir ?

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Rosset

    Savez-vous que Microsoft Edge bloque la visualisation de cette video (les 5 pays les plus à mêem … » de Brut ? vous devriez réclamer auprès de cette multinationale, vous en avez le pouvoir (un peu) plus que nous…

À l'écoute du Vivant avec l’audio-naturaliste Marc Namblard : « si les animaux émettent autant de sons dans la nature, c’est que cela répond à des besoins vitaux »

Lire l'article