Rire de l’effondrement, le pari de Tronchet avec sa BD Les Catastrophobes rions avec la fin du monde


Le dessinateur Didier Tronchet aborde la réaction de tout un chacun face aux perspectives d’effondrement à venir. Ses personnages partagent leurs réflexions, leur désarroi et aussi leurs espoirs et idées afin de faire face.

les catastrophobes tronchet
Planche extrait de la bande dessinée Les Catastrophobes de Tronchet © Fluide Glacial

Se préparer au pire peut faire rire entre solutions absurdes et envie de changer sans changer… les protagonistes des Catastrophobes mettent en avant les contradictions entre désirer un nouveau monde et ne pas désespérer, ce qui donne lieu à des situations et réflexions absurdes. Morceaux choisis de cet album préfacé par le collapsologue Pablo Servigne en 3 planches à découvrir avec cet article.

|À lire aussi Les collapsologues Pablo Servigne et Raphaël Stevens : « c’est un sevrage très dur qui nous attend car tout le monde est drogué aux énergies fossiles »]

les catastrophobes tronchet
Planche extrait de la bande dessinée Les Catastrophobes de Tronchet © Fluide Glacial

|À lire aussi Jour du Dépassement : dans quel état serait la Terre si tout le monde vivait comme vous ? et « Le plus grand échec n’est pas le Jour du Dépassement, mais de refuser d’y prêter attention » Mathis Wackernagel, créateur de l’empreinte écologique à l’occasion du Jour du Dépassement]

Le dessinateur Didier Tronchet explique : « L’année dernière je me suis fait construire une serre dans la maison que j’ai en Ardèche au milieu des bois. J’ai mangé au moins 15 kg de tomates pendant une semaine. Et j’ai compris que je n’étais pas prêt pour assurer ma survie. Alors j’ai choisi d’en rire. C’est toujours la meilleure réponse, l’humour et la distanciation sur soi-même. Je le fais maintenant, parce que le jour de la grande catastrophe, je ne suis pas sûr d’en être capable. » Avant de préciser : « je ne pense pas que la catastrophe à venir sera la fin du monde. Simplement ce sera quelque chose d’inattendu qui nous obligera à changer notre façon de vivre et d’être sur la terre. Puisqu’on n’est pas capable de le décider sans un grand coup de pied au cul ».

les catastrophobes tronchet
Planche extrait de la bande dessinée Les Catastrophobes de Tronchet © Fluide Glacial

 

Didier Tronchet, Les Catastrophobes, rions avec la fin du monde, éditions Fluide Glacial

Le site de Didier Troonchet

À lire aussi sur GoodPlanet Mag’
L’écologie peut-elle faire rire ?

Professeur Feuillage : « l’humour est une arme de communication massive »

BD à lire tout l’été : « la guerre des fourmis », épisode 1

Chronique bande-dessinée : embarquez avec Sea Shepherd

Et si nous étions à la place des animaux ? Découvrez les dessins de Barbara Daniels !

Bruno Villalba, auteur des Collapsologues et leurs ennemis : « la collapsologie pose des questions intéressantes sur le rapport à la croissance, à l’innovation technique et à l’égalité sociale »

Ecrire un commentaire

Le photographe animalier Laurent Baheux : « On n’a même pas besoin de tuer des éléphants pour les voir disparaître, il suffit de prendre leur place. »

Lire l'article