Incendies en Australie, suivez la situation

Le bilan en eau de la viande

Flambée de l’eau virtuelle : vers une crise alimentaire?

Vers un crash alimentaire – ARTE (extrait)

Il faut une tonne d’eau pour faire pousser un kilogramme de céréales, or ces dernières servent à l’élevage, ce qui augmente l’empreinte en eau de l’alimentation. Or, dans les pays en développement, la consommation de viande s’accroît avec la richesse et contribue donc à augmenter de la pression sur les ressources en eau.

Cet extrait du documentaire Vers un crash alimentaire montre les enjeux de l’eau virtuel.

Source: ARTE

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Annie Leymarie

    Le coût de la consommation de produits laitiers
    Une fois de plus je suis triste de retrouver une très grave ommission: le fait que la consommation de produits laitiers, dont la plupart des végétariens font grand cas, est encore plus nuisible à la planète que la consommation de viande: l’élevage laitier est encore bien plus cruel que celui de viande bovine et comme il est presque toujours plus intensif, son empreinte écologique est plus grande encore (plus grands besoins en eau, plus de méthane et CO2 produits, etc. Mais quand donc allons-nous en prendre conscience? Quand donc va t-on encourager à grande échelle la production d’alternatives locales viables – le lait d’avoine, ou de noisette, ou d’amande, par exemple?

    • Nicolas G

    Eau Cachee dans la Viande
    Il serait raisonable il me semble de differencier les productions intensives de viande dans les « fermes » industrielles dans les zones ou naturellement l’herbe ne pousse pas et les fermes moins intensives ou les animaux se nourissent 6-9 mois durant principalement d’herbe et d’un peu de complements alimentaires.

  • […] Le bilan en eau de la viande | Magazine GoodPlanet InfoMagazine GoodPlanet Info […]

  • […] Le bilan en eau de la viande | Magazine GoodPlanet InfoMagazine GoodPlanet Info […]