L’appel des coquelicots pour interdire tous les pesticides

« Nous voulons des coquelicots« , de la biodiversité plutôt que des pesticides. L’appel de Fabrice Nicolino, et d’une centaine de personnalités, pour interdire tous les pesticides en France. « Pour en finir avec les pesticides, et pas dans 10 ans« , lance le journaliste dans cette interview vidéo à l’Obs. Le journaliste  cosigne cet appel publié dans Charlie Hebdo et soutenu par des personnalités et des ONG.

L’appel peut être signé en cliquant sur le lien suivant https://nousvoulonsdescoquelicots.org/

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Florin

    Alors on fait quoi pour motiver les populations! Je vis en pleine campagne et je n entends pratiquement plus le chant des oiseaux. Je suis très triste.

    • Constant jean claude

    À fond avec vous

  • Stop aux pesticides de synthèse ! Cessons d’empoisonner sols, air, eaux, biodiversité, aliments, faune, flore, consommateurs et… agriculteurs ! Cette forme de « criminalité écologique » (involontaire ?) doit être jugée, voire punie.
    D’autres moyens d’action existent. L’agriculture biologique, l’agro-écologie, proposent des alternatives.
    Sites : planethumus, agrihumus, FiBL et « Initiative internationale 4 pour 1000 » (augmentation de carbone-humus-végétaux) : 4p1000
    Voir Recherche suisse PNR68

    • marion court

    Bonjour Mme le maire

    Je vous ai aperçue à l’enterrement de Jean-Luc (54 ans ) notre cousin par alliance. Vous devez savoir qu’il a souffert pendant plus de 10 ans d’un lymphome non hodgkinien. Il a été un exemple pour son entourage , sa famille et ses amis, rempli d’une telle sérénité qu’il en rayonnait et apaisait ceux qui venait le voir. Il avait accepté la réalité et savourait chaque instants qui étaient d’autant plus précieux qu’ils étaient comptés.

    Cette fin de vie terrestre nous aura tous marqué et j’espère que son parcours pourra nous aider, à nous ouvrir à un peu plus de spiritualité ou du moins de philosophie lors des moments difficiles de la vie.

    Ce qu’il a déclenché chez moi , c’est un sentiment que nous sommes tous responsables de ces décès précoces car nous nous « laissons faire « . Jean Luc a eu le tord d’habiter en bordure de vigne dans un tout petit village ( de 800 habitants en comptant les hameaux ext ), d’aller se promener au milieu des vignes et d’y faire du footing. Sur ces 10 voisins , 8 atteints de la même pathologie , 2 décédés .

    Nous n’avons pas le choix , il faut se réveiller , se battre pour cette cause du droit à naitre, à grandir, à vieillir sans payer ce prix qui nous est imposé par ce système agricole qui est en bout de course qui fait prospérer les gros industriels, qui rend malade les agriculteurs et dont les vrais experts nous expliquent qu’il est sans avenir: https://www.youtube.com/watch?v=K7wbDr_P8NU

    Il faut arrêter d’avoir peur , d’autres systèmes agricoles sains sont possibles et bien plus rentables : https://www.youtube.com/watch?v=rD3W6Yoc-Bg

    Quand on voit , comment les lois pour autoriser ces poisons sont votées au parlement , la nuit ,en catimini, il faut se rendre à l’évidence : Ce n’est pas la solution. Plutôt qu’interdire, ne pourrions nous pas faire confiance à l’intelligence des agriculteurs qui une fois informés et convaincus par les premiers qui sont sortis de ce système ,réaliserons que c’est aussi pour eux une solution d’avenir durable et saine .

    C’est là que nous pouvons agir , en les aidant à trouver ces infos et ces contacts pour avoir des aides pratiques. Changer ses habitudes c’est compliqué , cela demande beaucoup d’énergie, mais tout commence par la prise de conscience qu’on est tous responsables de ses actes , en l’occurrence de la pollution qu’on induit par ces techniques , et à partir de ce moment ça devient aussi douloureux car beaucoup se sentent prisonniers.

    Nous sommes aussi responsables de ne pas les aider , car sans eux pas de légumes , pas de fruits , pas de vin ….Si nous prenons le temps de communiquer , en commençant chez soi dans son village, certes ce ne sera pas évident , mais ça vaut la peine d’essayer. Nos viticulteurs locaux ont aussi perdu pour la même raison , un des leurs et je constate que la jeune génération suivante se sacrifie aussi.

    Un des axes, sera la réalisation de videos où des agriculteurs , viticulteurs conventionnels ayant passé le pas vers l’agriculture biologique pourront expliquer leur démarche et surtout les moyens techniques pour y arriver et …..leurs résultats .

    Nous avons déjà une vidéo faite par l’association montpelliéraine « On passe à l’acte  » particulièrement parlante : https://onpassealacte.fr/initiative.j-ai-decide-de-me-liberer-du-modele-d-agriculture-intensive-pour-reprendre-soin-de-la.96107991296.html.

    Nous allons tenter de convaincre d’autres agriculteurs de nous aider à faire d’autres vidéos à l’intention de ce qui sont encore dans l’ancien système pour leur montrer tous les avantages qu’ils auraient à abandonner ces produits mortifères. Puis organiser des rencontres .

    J’ai pu apprécier votre réactivité lors de nos précédents échanges au sujet, justement de pesticides déversés, sur un terrain communal. Je suis donc persuadée que vous êtes sensible à ce sujet. Et comme ce long travail sera d’abord local , votre aide nous serait précieuse . Unis on est toujours plus efficaces et rien n’est impossible.

    En vous remerciant d’avoir pris le temps de me lire.

    Zone contenant les pièces jointes
    Prévisualiser la vidéo YouTube Claude Bourguignon – Proteger les sols pour préserver la biodiversité

    Prévisualiser la vidéo YouTube Philippe Desbrosses L’homme qui anime la Terre dénonce – Quantique Planète 2012

    • Vernis

    Les lanceurs d’alerte contribuent à l’éveil des consciences. Il faut les protéger car ils deviennent des cibles de la part de ces prédateurs qui entrainent et accélèrent la disparition de l’humanité. Je pense notamment à Elise Lucet et ses fameuses émissions que sont « Cash investigation » et « Envoyé spécial ». L’alerte concernant les plastiques est particulièrement édifiante et ne laisse rien présager de bon, d’autant qu’à cette bombe à retardement qui va poursuivre ses effets tout au long des siècles à venir, il faut ajouter les déchets nucléaires et tant d’autres saloperies que les mercantiles produisent et épandent à grande échelle sur cette belle magnifique planète bleue tellement unique et tellement fragile.

    • Assey

    Je me suis faite massacrer verbalement (jusqu aux insultes!) Par des agriculteurs conventionnels et des chimistes ..du fait de mes choix PERSOS anti pesticides ds mon potager !… lors d une réunion de mairie

    comme quoi je nourri un lobby du bio,
    je suis trop bête pr comprendre les analyses scientifiques,
    que TOUT prouve la non-nocivité du glyphosate etc…
    que le bio ne pourrait suffir à nourrir la population actuelle et à venir, compte tenu de son rendement qui serait équivalent à celui de 1960,
    que les abeilles ne meurent pas des pesticides mais de famine ou de l intoxication aux polluants atmosphériques
    ..etc.

    Je ne suis pas armée de connaissances suffisantes pour répondre et j ai été humiliée devant une 50aine de personnes..😢

    auriez vous des infos, des références sérieuses, me permettant d affronter ce type d arguments ? Merci d avance

Des peuples autochtones d’Amérique latine redécouvrent leurs savoir-faire traditionnels pour être résilients et autonomes face au Covid-19

Lire l'article