La thèse de Malory Beaujolais sur la dépollution du chlordécone aux Antilles en 180 secondes

Malory Beaujolais a remporté du Prix du Public du concours « Ma thèse en 180 secondes » aux Antilles. En 3 minutes montre en main, elle expose avec éloquence son travail de recherche sur la dépollution des terres antillaises de la chlordécone. Son travail repose notamment sur l’élaboration d’un dispositif bio-électrochimique qui serait assez puissant pour détruire la chlordécone, toxique pour l’environnement et la santé humaine et dont la résistance est élevée.

Ecrire un commentaire

"Agent orange" toxique: les demandes d'une Franco-Vietnamienne contre 14 multinationales jugées irrecevables

Lire l'article