Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

La ferme Songhaï, un modèle durable pour l’Afrique

Au Bénin, Godfrey Nzamujo a créé dans les années 1980 la première ferme Songhaï sur une idée simple, tout produire sur place de façon durable en limitant au maximum le gaspillage. Toutes les ressources sont ainsi réutilisées, comme les déchets et déjections convertis en gaz, les métaux refondus pour fondre des pièces et réparer les machines. Les fermes Songhaï offrent un modèle de développement autonome et rentable, grâce à une utilisation intelligente des ressources. L’idée de base est que rien ne se perd, tout se transforme. Fort de son succès, il est parvenu à exporter son modelé et plus d’une dizaine de fermes bâties sur le même principe ont vu le jour en Afrique.
Fermes agricoles : une réussite nommée Songhaï par Jeuneafriquetv

15 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Abdelkader Hadjazi

    Bonjour, je voudrais vous demander de passer le message suivant à Mr Li Lifeng, directeur du Programme International pour l’Eau et aux organisateurs de COP 21, Paris 2015.
    L’AEUww est une association de chercheurs algériens qui ont mis au point un système de lutte contre l’évaporation de l’eau des lacs et barrages. On a vu des assèchements intégraux de ces plans d’eau, en Algérie et ailleurs, après des années de sécheresse. L’assèchement se produit en baissant le niveau de l’eau de 7 à 10 mètres, la première année, puis s’accentuera, les années suivantes. Ce système viendra en aide aux populations vulnérables à la faible pluviométrie, de par le monde.
    Le barrage Béni Haroun, en Algérie menace d’anéantir toute vie située en son aval, en cas de rupture de sa digue, comportant des fissures menaçantes. Nous avons mis au point un système qui permettra de mitiger l’effet destructeur de la trombe de 1 milliard de mètres cubes d’eau. Ce système pourra être généralisé à tous les barrages du monde semblables à Béni Haroun.

  • Bravo et mille fois merci pour l’Afrique..Vous êtes inspirant

  • Je tiens à vous féliciter pour cette émouvante
    Chose que vous aviez fait pour l’Afrique. Comment est-ce que moi je peux implanter une ferme ainsi dans mon pays ? (Haïti)

  • Bonjour. Pour le 30 ième anniversaire de ce centre j’ai écrit un slam que j’ai mis en musique. Vous pouvez le visionner en tapant PEFSYN OSE sur Youtube. Merci.
    https://www.youtube.com/watch?v=9vddQOQEs-I

    • ORI P M

    Bonjour
    Je voudrais dire bravo à cette réussite
    Comment je peux rentré an contact avec l’initiateur en vu d’implanter cette idée en Cote d’Ivoire

    Merci pour votre considération

  • Initiative très géniale et merveilleuse. Nous faisons la même chose à Kasongo-Lunda, province du Kwango, République Démocratique du Congo, mais en format très réduit. Nous avons 29 ha, mais presque au 3/4 inexploités. Comment entrer en contact avec vous pour échanger d’expériences? Notre région est pauvre et votre accompagnement nous permettrait de contribuer à améliorer les conditions de vie dans notre contrée.

    • RATRIMOARISONINA Hasina

    J’admire votre sacrifice pour l’Afrique.
    On est en train de suivre votre modèle de développement avec de petit groupe d’éleveur à Madagascar

    • Ngauren Arthur Koffi

    Bonjour Madame et monsieur,
    Je suis N’gauren Arthur KOFFI, j’ai 21ans je vie en France. Je suis un jeune ivoirien (Côte d’Ivoire) Cela fait deux ans que je suis les émissions de songhaï et j’apprécie vraiment.
    Je souhaite vivement prendre contact avec Songhaï . Car je veux travailler chez moi, aider les habitants de chez moi pour un développement durable avec cette organisation. Veillez me donner une suite cordialement. Merci.

    • MAIGA

    Bonjour,
    Je suis Mme Traoré Aïssata Maïga, Administrateur des Ressources Humaines. Mon Mari est Docteur vétérinaire. Nous sommes Maliens. J’ai été impressionné par la ferme Songhaï que j’ai aperçu sur le net. Comme c’est un projet appelé à être présent partout en Afrique. Je voulais savoir la personne la mieux indiquée pour échanger. En fait, nous avons une parcelle de 5 hectares et comme mon Mari est vétérinaire je voulais savoir dans quelles conditions nous pourrions travailler pour faire un éventuel partenariat avec le responsable de la ferme.

    • Ginette Villeneuve Anaudin

    Bonjour,
    Je suis Ginette Villeneuve Anaudin de l’Ile Maurice,je suis la présidente régionale de la plateforme EFOI- Entreprendre au Féminin-Océan Indien qui regroupe les pays suivants: Madagascar, Réunion, Comores,Seychelles et Maurice/Rodrigues. Nos femmes suivent actuellement une formation en agroécologie avec un agriculteur/formateur de l’ONG Terra Habilis – Océan Indien.
    J’aimerais savoir si c’est possible :
    – de repliquer une ferme Songhai à Maurice (en modèle réduit), et dans les pays cités plus haut
    – d’envoyer des jeunes femmes en formation au SLA,
    Merci de bien vouloir considérer notre requête

    • niyongabo Révérien

    Je m’appelle Révérien NIYONGABO suis burundais j’admire votre contribution pour notre continent. J’ai le courage de Faire le même dans mon pays donc batire Une ferme afin de réduire le chômage mais je suis pas fort dans la matière . Votre partenariat et soutien est la meilleur moyen de me sentir fort et capable merci.

    • niyongabo Révérien

    Aussi reverien NIYONGABO possede un diplome universitaire en finance et comptabilite. Activiste volontaire des associations civil et aussi ONG

    • kouakou kouassi armand

    je suis émerveillé , et je souhaite vivement entrer en contact avec la structure SONGHAI pour un projet de DEVELOPPEMENT DURABLE au niveau de mon village .

    • Brahima SANGARE

    TRES RAVI DE CE PROJET ET DU PROMOTEUR
    COURAGE ET SURTOUT ENTENDRE POUR LE RESTE DE L’AFRIQUE
    JE SUIS INTERESSE