Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Bande-annonce « des locaux très motivés »

Le documentaire « Des locaux très motivés » sort dans quelques salles en France le 14 septembre, après une série de premières. Il présente un village qui cherche à développer la convivialité et l’autonomie.  Caplongue, village aveyronnais de 80 habitants, a vu naître en 2012 l’association des Loco-Motivés. Son ambition est de produire et consommer local dans le respect de la nature, des animaux et des personnes, de la manière la plus conviviale possible. Au travers de portraits intimistes et poétiques, nous suivrons pendant douze mois dans le Lévézou l’engagement d’Isabelle, Jean-Marc, Vincent et les autres autour de cette grande idée.

Le site Internet du film pour connaitre les prochaines projections

4 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Bonjour,
    Voilà ce que je lisais sur l’excellent sîte : « goodplanet » :

    http://www.goodplanet.info/actualite/2016/09/13/france-developper-emplois-de-biodiversite/

    Et le commentaire que celà m’inspirait. Car, en Lozére aussi, deux « irréductibles » (oui, gaulois) tentent d’entretenir ces propriétés devenues immenses par le manque de bras.

    Bousquet Jean-Marc dit :
    14 septembre 2016 à 9 h 55 min

    Bonjour, Ceci amène deux constats ; Le premier serait que – et vous vous en souvenez – le monde entier venait visiter nos campagnes autrefois entretenues par des paysans qui valorisaient cette belle nature. De nos jours, malheureusement, ils ne peuvent aller qu’à l’essentiel. Même si leurs materiels ont évolués de manière significative, ils n’en ont pour autant que deux bras et se trouvent face à une tâche immense. Le second ? Les abords des eaux et autres petits ruts (ou vallats) ne remplissent plus leur rôle de canalisations des eaux pluviales car, par manque de temps et de moyens, ils ne peuvent aussi être entretenus.
    De fait ? Toute l’économie de ces régions désertées pourrait être relancée par la formation de jeunes voulant s’implanter en ces milieux ruraux. D’autant que les paysans cités plus avant se trouvent à la tête d’un patrimoine ancien que les nouveaux jeunes pourraient mettre aux normes plutôt que construire toujours plus de nouvelles habitations et chemins d’accès qui vont satûrer un peu plus ces sols fatigués. Las aides pourraient être orientées en ce sens afin que le tourisme continue en ces lieux souvent magnifiques qui continuent à mériter l’attention des touristes.
    – See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2016/09/13/france-developper-emplois-de-biodiversite/#sthash.AamQiL6z.dpuf

    Bon courage à vous. Vous le voyez, on tente de penser à vous. Mais ? Est ce que notre « Gogol national  » se lèvera un matin avec cette idée ? Celà reste à voir.

    Jean-Marc Bousquet.

    • Meryl Pinque

    Le véganisme est le seul mode de vie à garantir les droits fondamentaux des personnes nonhumaines : droit à ne pas être exploité/emprisonné/torturé/tué.

    Il n’y a pas d’exploitation « humaine » d’autrui.

    • Mona

    A chacun de nous de faire en ce sens…
    Ce sera la solution sine quanon pour une vie meilleure. Respectons-nous et respectons la nature et nous vivrons mieux.
    Une alimentation saine pour un corps sain. Multiplions nos actions pour faire face aux destructeurs de la planète.
    Le constat aujourd’hui, sur son état, est sans aucun doute, la preuve de l’urgence à nous instruire dans cette nouvelle façon de vivre…
    Ce que nous n’aurions pas dû perdre de vue..
    Faute grave…. le consumérisme que nous avons laissé envahir notre vie…!!

    • pelerins

    Et surtout ne plus manger ou sinon moins de viande, (et de poissons) et seulement des élevages non industriels
    C’est capital de mettre fin aux élevages intensifs qui génèrent: cruauté animale et pollutions des sols, des eaux et de l’air (ils représentent en effet 30% de l’empreinte carbone.