Un projet d’agroforesterie à la Fondation GoodPlanet

Albane Godard, directrice générale de la Fondation GoodPlanet, s’est rendue en Eure-et-Loir dans la ferme d’Yves Gauthier accompagnés de membre de La Poste. Ils soutiennent l'agroforesterie

La Poste s’allie à la Fondation GoodPlanet pour soutenir l’agroforesterie en France

Le 17 mars 2022, Albane Godard, directrice générale de la Fondation GoodPlanet, s’est rendue en Eure-et-Loir dans la ferme d’Yves Gauthier, agriculteur heureux et engagé, issu d’une lignée de plusieurs générations d’agriculteurs.

Face à l’érosion éolienne de ses sols (perte de 20 centimètres d’épaisseur en 40 ans), à la perte de fertilité et de biodiversité, Yves Gauthier a fait évoluer ses pratiques agricoles vers l’agriculture de conservation (arrêt du labour et couvert végétal du sol entre les cultures), puis en se convertissant à l’agriculture biologique. Il franchit aujourd’hui une étape supplémentaire en se tournant vers l’agroforesterie qui consiste à associer arbres et cultures au sein d’une même parcelle.

Depuis 2008, le programme Agriculture Durable de la Fondation GoodPlanet accompagne de nombreux projets d’agroforesterie en France et à l’étranger (Amérique du Sud et Afrique notamment), qui ont permis la plantation de 2 265 000 arbres à travers le monde dont 84 000 en France.

Aujourd’hui, la Fondation GoodPlanet accompagne, avec le soutien de La Poste, ce projet de transition agroécologique porté par Yves Gauthier. Ce sont ainsi 215 arbres qui ont été plantés avec l’aide de l’Association Française d’Agroforesterie pour segmenter une très grande parcelle. Les haies ainsi mises en place comprennent 6 essences d’arbres différentes (charme, érable, cormier, cornouiller, noisetier et aubépine) et viennent compléter les plantations fruitières précédemment réalisées. Elles auront un effet brise-vent et amélioreront la fertilité des sols et le stockage du carbone.

En effet, les haies sont des éléments fondamentaux de l’identité des paysages ruraux et apportent une réponse à de nombreux enjeux agricoles et environnementaux. Elles permettent d’enrichir les sols, d’en augmenter la rétention en eau et de protéger les cultures contre les vents dominants. Elles servent aussi de refuges et de ressources alimentaires pour la faune sauvage tout en contribuant à l’embellissement du paysage et à l’amélioration de notre cadre de vie.

Retrouvez plus d’informations sur ce projet sur notre site internet : Agroforesterie en France – Fondation GoodPlanet

 

Ecrire un commentaire

L'île d'Ischia, exemple du fléau de l'urbanisation illégale qui frappe l'Italie

Lire l'article