Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

5G à Paris et dans la métropole : les citoyens demandent de la « transparence »

5G

Le Conseil de Paris doit débattre mercredi matin des conclusions de la conférence citoyenne sur la 5G. © AFP/Archives Lionel BONAVENTURE

Paris (AFP) – Interrogés sur la 5G, les Parisiens et métropolitains demandent une « information ouverte, transparente » sur les conséquences de son implantation, et veulent un « recyclage des équipements », selon les résultats d’une consultation organisée par la mairie de Paris, et dont l’AFP a obtenu copie samedi.

Lors d’un Conseil de Paris organisé en septembre, la Ville avait délibéré en faveur d’une conférence citoyenne métropolitaine, composée de 20 Parisiens et 60 métropolitains, pour débattre et formuler des recommandations sur la 5G au cours de trois journées de travail, mais sans les interroger sur leur volonté de son déploiement ou non.

« Ce qui ressort de cette consultation c’est une demande d’information, un besoin de transparence » sur le déploiement de la 5G, son impact sur l’environnement, ses bénéfices, souligne auprès de l’AFP Paul Simondon, adjoint à la maire de Paris en charge du Budget et de la finance verte.

« Il n’y a pas une défiance des citoyens vis-à-vis de la technologie mais un besoin de clarté, que les opérateurs prennent des engagements pour prouver la compatibilité avec les objectifs environnementaux », se réjouit l’élu socialiste.

Interrogées sur l’impact environnemental, 92% des personnes sondées lors de la conférence citoyenne veulent « optimiser le recyclage et la réutilisation des équipements numériques », 88% demandent un « engagement des collectivités de la Métropole du Grand Paris (MGP) à utiliser des équipements de manière vertueuse », d’après les résultats de l’étude.

Au total, 98% d’entre elles veulent la mise en place d’une « information ouverte, transparente, complète, vérifiée et actualisée sur l’impact de la 5G dans notre environnement ».

« Ce qui est demandé à la Ville de Paris, c’est de l’information à disposition de tous les citoyens, des relais », ajoute M. Simondon.

En outre, les citoyens veulent « une attention sur les plus précaires quant à la fracture numérique », ils interrogent les usages qu’en font « les enfants » et plaident pour « une éducation des enfants et de la jeunesse à la consommation numérique », souligne l’élu.

Les 21 recommandations émises par les citoyens de Paris et de la MGP « s’adressent à différents acteurs : la Ville de Paris, qui doit mettre à jour sa Charte de la téléphonie mobile, les opérateurs, l’Education nationale, l’Etat », insiste M. Simondon.

Le Conseil de Paris doit débattre mercredi matin des conclusions de la conférence citoyenne sur la 5G, et entamer la première étape de la mise à jour de la Charte de la téléphonie mobile. A cette occasion, l’exécutif, qui a refusé tout moratoire, précisera les contours de sa stratégie pour la mise en place de la 5G.

©AFP

A lire aussi :

Ecrire un commentaire