Canada : projet de loi pour atteindre la « carboneutralité » en 2050

Justin Trudeau Canada

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors d'une conférence de presse à Ottawa, au Canada, le 30 octobre 2020. © AFP/Archives Dave Chan

Ottawa (AFP) – Le gouvernement canadien a présenté jeudi un projet de loi pour permettre au Canada d’atteindre la « carboneutralité » dans ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Ce projet vise à ce que les « engagements envers un objectif zéro émission nette d’ici 2050 » pris par le gouvernement fassent partie de la loi, a indiqué le Premier ministre Justin Trudeau.

« Il faut absolument réduire les émissions de gaz à effet de serre si on veut atteindre cette cible-là », et pas seulement les compenser, a admis M. Trudeau lors d’une conférence de presse.

Rien n’empêcherait un prochain gouvernement d’annuler cette future loi, a-t-il également reconnu.

In fine, « ce sera aux Canadiens de choisir des gouvernements qui sont sérieux dans la lutte contre les changements climatiques », a-t-il dit.

En outre, le projet de loi ne fixe aucun nouvel objectif de réduction des gaz à effet de serre du Canada pour 2030. Mais « nous allons excéder nos cibles », a promis M. Trudeau, sans préciser.

Le Canada s’est engagé, en ratifiant l’accord de Paris sur le climat, à réduire de 30% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030, par rapport à leur niveau de 2005.

Aucun des gouvernements qui se sont succédé à Ottawa au fil des ans n’est parvenu à atteindre les objectifs de réduction de GES qu’il s’était fixés.

Le plus récent bilan présenté par le gouvernement canadien montrait que les émissions du Canada avaient augmenté de 2% entre 2017 et 2018.

Le projet de loi vise à forcer le gouvernement à fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre tous les cinq ans à partir de 2030 et à faire un rapport au Parlement après chaque étape.

Mais il ne contient aucune nouvelle mesure précise ou contraignante.

L’opposition a tiré à boulets rouges sur ce projet de loi, la cheffe des Verts, Annamie Paul, le qualifiant de « poudre aux yeux ».

©AFP

Canada : sacs, pailles et autres objets en plastique bannis d’ici fin 2021

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Jean Grossmann

    Comme le général de Gaulle avec son Québec libre j’aime le Canada ce pays de langue française et si je pouvais aider son gouvernement à relier la carboneutralité en 2050 ce serait vraiment avec plaisir.
    Je ne suis pas un climato-sceptique comme Claude Allègre mais je pense comme lui que la cartographie tu peux nous aider
    Voir

    https://www.dropbox.com/s/8mrwll467hctq6i/7cartographie.pdf?dl=0

    Balendard Lutin thermique

    • Guy J.J.P. Lafond

    Bonjour M. Grossmann,
    Merci pour votre commentaire.
    Autrement et pour votre info et votre réflexion, voir le lien suivant:
    https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/ges-gouvernement-trudeau_qc_5fb6ae1bc5b695be8300e221
    Mise en exergue:
     » “Au-delà des belles paroles, il y a les actions. Le gouvernement dépose son projet de loi pour lutter contre les changements climatiques, mais pendant ce temps-là, il promet de faire pression sur Joe Biden pour protéger le pipeline de pétrole sale Keystone XL”, a ironisé Kristina Michaud.  »
    Je crois que votre président , le très honorable Emmanuel Macron, a téléphoné tout récemment à l’honorable premier ministre du Québec, Monsieur François Legault, pour rappeler aux Canadiens sa liberté d’expression sincère et franche dans un monde libre et déterminé à en finir avec le mensonge.

    À suivre,

    Guy J.J.P. Lafond
    Un Canadien francophone et bilingue aussi.

    • Méryl Pinque

    Pari impossible rien qu’à cause des sables bitumeux et des élevages géants.

    • Guy J.J.P. Lafond

    Bonjour Méryl,
    Moi aussi, j’aime débattre sur la place publique.
    Je crois en l’éducation pour tous et en la force du pouvoir citoyen.
    Je crois en un développement plus durable et plus universel.
    Par la force des choses, les occidentaux sont devenus des consommateurs avides. Quand plus comprendrons que leurs choix de consommateur peuvent renverser des pollueurs parmi les plus puissants , la partie sera gagnée.
    Qu’en pensent des lecteurs de GoodPlanet.info?
    À suivre,

Des cheveux pour nettoyer les océans : les coiffeurs britanniques s’engagent pour la planète

Lire l'article