Cyril Dion appelle à sauver la Convention Citoyenne pour le Climat dans une pétition

cyrill dion convention citoyenne climat

Cyril Dion lors de la Convention Citoyenne sur le Climat. © Yann Arthus-Bertrand

Le réalisateur et militant écologiste Cyril Dion a lancé une pétition pour que les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat soient soumises « sans filtres » aux Français. C’était la promesse faite par Emmanuel Macron aux participants de la Convention lorsque ceux-ci ont rendu leurs travaux en juin 2020. La CCC a proposé 149 mesures, mais leur étude par le gouvernement ou le Parlement traîne, prend du temps et certaines mesures se voient vidées de leur substance ou risquent de finir aux oubliettes. Des voix discordantes se sont faites entendre au sein de l’exécutif sur le devenir des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat.

À l’initiative du gouvernement, la Convention Citoyenne pour le Climat est une expérience de démocratie participative inédite. Le but : que des citoyens tirés au sort se saisissent des problématiques environnementales et proposent des mesures pour faire face au défi climatique. Après 9 mois de formation et de débats, les 150 participants ont remis aux gouvernements 149 mesures. Emmanuel Macron en avait alors d’emblée écarté 4, tout en promettant de soumettre les autres aux Français, par le biais du référendum, du parlement, ou par voie réglementaire.

Seulement, la majorité semble de plus en plus remettre en question cette promesse. Des déclarations contradictoires ont résonné, notamment concernant les domaines de l’aérien, de la publicité, ou encore de la 5G.

Malgré cela, Grégoire Fraty, l’un des participants à la Convention, demeure optimiste quant à son devenir. « On continue de travailler depuis le mois de juin avec le gouvernement pour le futur du projet de loi. On a des réunions presque toutes les semaines. Donc on n’est pas encore apte à juger si les choses sont vraiment dénaturées ou pas. On jugera quand on aura le projet de loi entre les mains. », déclare-t-il. « Je continue à y croire, sinon je n’y consacrerai pas autant de temps. »

Avec déjà près de 150 000 signatures, la pétition met la pression sur l’exécutif, et invite le président à tenir parole. « Ça me fait plaisir de voir que beaucoup de gens nous soutiennent, que nous ne sommes pas simplement 150 citoyens à prêcher dans le désert pour nos mesures, mais que nos ambitions sont partagées. », affirme Grégoire Fraty.

Voir la pétition sur Avaaz.

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Grossmann

    Je suis dans une situation comparable à celle de Cyril Dion.
    Ceci dans la mesure où je souhaiterais en tant que particulier passer un 150ème message à l’exécutif qui viendrait s’ajouter au 149 messages de la Convention Citoyenne pour le Climat.

    Ce message est complémentaire des travaux déjà réalisés par Wikipédia relatifs au relevé du débit moyen de la Seine pendant l’année calendaire lors de ces 10 dernières années.

    Il donne la vision de ce que pourrait être la généralisation d’un chauffage urbain dans certaines métropoles dont Paris tirant profit de 2 potentiels énergétiques naturels, à savoir : le potentiel thermique de l’eau superficielle des rivières associé à celui de l’eau géothermale profonde.

    J’espère être entendu vu qu’il ne s’agit rien de moins que de satisfaire nos besoins énergétiques et assurer notre confort en s’orientant vers un monde plus social, réduisant les inégalités, et allant dans le sens de la préservation de nos écosystèmes et de l’atténuation climatique.

    Pour avoir une idée du travail accompli voir

    http://infoenergie.eu/riv+ener/Introduction.pdf

    • Joannal labedz

    C’est notre espoir…..continuos , merci

    • Claude Courty

    La dimension démographique des problèmes abordés n’étant pas seulement évoquée, tout n’est que gesticulations inutiles ou hypocrites.

    • Jean-Pierre Bardinet

    Cyril Dion a-t-il une culture scientifique ? Aucune. A-t-il de bonnes connaissances en climatologie, notamment en physique de l’atmosphère ? Aucune. Y connaît-il quelque chose en matière de production d’électricité ? Non. Sait-il que nos priorités sont avant tout de redresser notre économie, alors que les propositions de la CCC la feraient encore davantage se déliter ? Non. Il fait partie de l’encadrement de la CCC, composée uniquement d’alarmistes éco-marxistes, qui ont conditionné les 150 citoyens, et donc ce qu’il préconise n’a aucune valeur.

    • Michel CERF

    Ce dernier commentaire ne ne va pas faire avancer les bonnes volontés .

    • Jean-Pierre Bardinet

    @Michel Cerf. Puisque ma prose vous plaît, je suis ravi de vous en faire à nouveau profiter.

    Cyril Dion sait-il que, selon le rapport scientifique AR5 du GIEC, les émissions anthropiques de CO2 ne sont que de 4-6% ? Sait-il que, sur ces 4-6%, la part des émissions françaises n’est que de 0,9% donc parfaitement négligeable ? Sait-il que le taux de CO2 atmosphérique n’est que de 0,04% et que nous ne pouvons que nous réjouir de son augmentation de 0,03% à 0,04% en 130 ans, car la planète reverdit et les récoltes sont meilleures ? Sait-il qu’aucune corrélation n’a été observée entre la montée des niveaux marins, faible (1-1,5 mm/an) et sans accélération, et la très forte inflation des émissions mondiales de CO2 ? Sait-il qu’il n’y a aucune preuve scientifique que le CO2, quelle que soit sa source, naturelle ou anthropique, ait une action mesurable sur la TMAG (température moyenne annuelle globale, l’action présumée CO2-TMAG étant inscrite sans aucune justification dans les statuts du GIEC ? Sait-il que le SPM (résumé pour les décideurs), diffusé urbi et orbi, sans aucune valeur scientifique, impose ses oukases idéologiques aux rapports scientifiques, la science étant ainsi prise en otage par le politique et l’idéologie éco-marxiste ? Et enfin, sait-il seulement que le CO2 est gaz de la Vie sur Terre, car il est nécessaire à la photosynthèse, nourriture des plantes et du phytoplancton ?

    Et vous, mon cher Michel, le saviez-vous ?