À écouter, le beau témoignage des défenseurs des forêts naturelles du Morvan

foret morvan pieds sur terre temloigange

Forêt régionale du Morvan © Yann Arthus-Vertrand

« J’ai pleuré en voyant les arbres coupés », tel est le titre de cet excellent et émouvant épisode des Pieds sur Terre de France Culture. Il donne la parole à des habitants du Morvan qui, depuis plus d’un quart de siècle, se sont engagés dans la préservation des forêts naturelles. Ils dénoncent l’impact de l’expansion des plantations forestières au détriment des forêts secondaires. Ainsi, au début des années 1990, Valérie Bernadat, éleveuse de brebis, s’est mise en grève de la faim pour s’opposer aux coupes rases sur le massif du Morvan. Avec d’autres habitants, ils ont monté une association afin de préserver la forêt en acquérant des terrains. Leurs actions se poursuivent encore afin de freiner l’essor des plantations de Pins de Douglas qui se font au détriment des arbres feuillus comme les chênes centenaires. Leur combat va au-delà du paysage, il concerne autant la biodiversité, le climat que les choix économiques. Lucienne Haeze de l’association Action Écologie Morvan résume leur action : « c‘est terrible parce que le bois devient un produit consommable comme n’importe quel produit. Mais avant de dire qu’on consomme du bois, il faut penser à la forêt. Il ne suffit pas de claquer dans ses doigts pour avoir du bois, on ne peut pas demander à la forêt de s’adapter au marché. ». Une histoire émouvante et un beau combat qui reste plus que jamais d’actualité.

Julien Leprovost

Le site d’Action Écologie Morvan

Le rêve fou de Francis Hallé se concrétise peu à peu : une nouvelle forêt primaire en Europe

Comment se crée une nouvelle forêt en Île-de-France sur la plaine de Pierrelaye

Des réserves de vie sauvage privées pour protéger la nature en France

Ecrire un commentaire

Carola Rackete, du sauvetage des migrants à la défense de la forêt

Lire l'article