Virus : Hulot appelle à une conférence écologique et sociale

nicolas hulot appel conférence ecologique et sociale

Nicolas Hulot lors d'une conférence sur l'écologie à la Banque de France, en décembre 2019 à Paris © AFP/Archives FRANCOIS GUILLOT

Paris (AFP) – L’ancien ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a appelé mercredi à créer une conférence écologique et sociale pour réfléchir à l’après-crise du coronavirus et avance 15 propositions à court terme.

« Cette crise sanitaire (…) n’est que l’avatar d’une crise beaucoup plus profonde, qui met en relief nos failles, nos excès, nos vulnérabilités », dit Nicolas Hulot, qui a repris la tête de sa fondation après avoir démissionné du poste de ministre en août 2018, dans une interview au Monde.

« Il y a d’abord une urgence sociale, humanitaire, à laquelle il faut répondre avec les outils disponibles », mais il faut « penser simultanément, ou en tout cas dans un temps très court, au monde d’après, et de le faire avec cohérence », poursuit-il.

Face à la crise climatique, « on a un scénario catastrophe, d’une ampleur sans précédent, mais qui est évitable. Et, pour y faire face, on n’est pas au quart des solutions qu’on a prises contre le coronavirus », rappelle-t-il.

Pour répondre à la crise à court terme, Nicolas Hulot met en avant quinze propositions faites par le Pacte du pouvoir de vivre qui regroupe une cinquantaine d’associations: « verser une prime exceptionnelle de solidarité, de 250 euros par mois et par personne, aux ménages les plus en difficulté », « aider les locataires fragilisés à payer leur loyer », « revaloriser le montant du RSA »…

Pour Nicolas Hulot, il faut aussi débattre « du revenu universel, de la taxe sur les transactions financières, de la relocalisation d’un certain nombre d’activités, « la nécessité du juste échange plutôt que du libre-échange » et « la revalorisation de tous les métiers vitaux ».

L’ancien ministre plaide aussi pour que les aides financières accordées actuellement à des secteurs en difficulté se fassent avec des contreparties.

Pour financer ces transformations, il faut « aller chercher l’argent là où il est, de taxer de manière plus importante les revenus qui ne sont pas issus du travail, de mettre fin à ce capitalisme sauvage », poursuit-il.

Nicolas Hulot propose de créer une conférence écologique et sociale, éventuellement « d’un format type Grenelle », à condition que « cela ne soit pas une énième consultation sans lendemain ». « A terme, l’idée est de constituer une troisième Assemblée, qui prenne de la hauteur par rapport au jeu politicien, mais surtout qui planifie l’avenir en s’extrayant du rythme médiatique et politique » et de réfléchir à des « révisions constitutionnelles ».

© AFP

26 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Jean-Luc Girot

    Vos idées sont intéressantes Mr Hulot mais malheureusement vous n’êtes plus crédibles , on construira un monde plus juste sans vous , on n’oublie pas que vous avez été complice avec ce capitalisme sauvage que vous dénoncez aujourd’hui…
    Il y a un côté d’une naïveté déconcertante dans votre positionnement,sans doute votre trop fort ego …

    • andré martin

    Je partage ces analyses et propositions de Nicolas Hulot. Il faut qu’il rejoigne ces « personnalités aux compétences diverses qui ont adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron et travaillent à la mise en place d’un Conseil national de la Transition » … C’est ce que je proposais dans ma contribution à lire sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article1492

    • Camus

    Personnes beneficiant D’AIDES SOCIALES : analyser leurs ressources avant de donner une aide supplémentaire. Ils ont des revenus plus élevés que ceux qui travaillent. Ils touchent des aides et ne paient pas leur loyer à des personnes qui ont emprunté. Exemple concret : notre fils , célibataire, a acheté la maison des grands parents, il a été contraint de louer par la banque, il habite chez nous. Il loue donc sa maison, les locataires ont des loyers impayés en 10.2019, 02, 03, 04 et 05.2020. La dame percevait en avril 2018 entre 1800 et 2000 euros en aides sociales, le Mr vivant avec et géniteurs des 3 enfants à aussi un salaire. La dame gagnait plus que mon fils chauffeur routier pour l’alimentaire, depuis avril il réalise 12 à 14 h par jour 6 jours sur 7. Les aides sociales doivent être versées aux propriétaires pour couvrir la location et la somme versée doit être déduite, le reste est versé aux allocataires. Soit toutes les aides sociales doivent être déclarées à l’administration fiscale, mieux encore un travail pour la collectivité doit être imposé aux personnes aptes à travailler.
    Ils ont 3 enfants, un 4eme est en cours, les enfants sont « fabriqués » pour avoir de l’argent ! Ils font des rassemblements, des fetes même en plein confinement. L’argent c’est pour tout sauf pour la maison, les enfants qui courent dans les rues….
    La maison est en milieu rural, avec du terrain, de très importants dégâts sont visibles de la rue. Situation intenable pour notre fils et nous même.
    Autre solution possible : mettre ces personnes sous tutelle pour assurer une meilleure utilisation de L’ARGENT PUBLIC.
    Reflechissez bien avant de faire des propositions de ce genre, il y a de très nombreux cas en France.

    • Michel CERF

    De bonnes idées , mais quand on est plus au gouvernement , plus facile à dire qu’à faire !

    • Missiaen

    Aides sociales : analyse financière avant de verser de l’argent public supplémentaire qui sera mal utilisé comme il l’est probablement dans de nombreuses situations.
    Proposer des bons alimentaires et vérifier leur usage.

    • Michel CERF

    Bien entendu , les choses ne sont pas si simples et je ne suis pas sûr que le revenu universel soit la solution miracle .

    • Méryl Pinque

    Il serait bien que M. Hulot devienne enfin végan et prône l’alimentation végétale.
    On ne traite pas un problème sans s’attaquer d’abord à sa cause.

    • Boudet

    Il convient de remercier les pouvoirs exécutifs du moment.
    Sans cela , nous ne pourrons pas aller dans le sens de la sagessse.
    L’urgence est de neutraliser et stopper le pouvoir actuel . C’est le bons sens qui le démontre.
    Nous ne pouvons plus un jour de plus supporter ces pouvoirs executifs. Trop d’intérêts et d’incohérence

    • Hernan

    Un gentleman, un penseur de premier niveau, un vrai amoureux de la Nature. Seulement que nager contre le courant et parfois un peu seul… c’est difficile. NICOLAS: nous sommes de millions à vouloir vous voir agir….

    • Anne Larcher

    Il est temps de s’unir, et de chacun à son niveau, faire preuve de flexibilité et de souplesse pour trouver des compromis, et réussir à s’associer. L’autre ne sera jamais à notre image, révélant parfaitement les propos qui nous tiennent à cœur. Ceci dit le plus important n’est il pas de lâcher un peu prise et de trouver des solutions? Toutes les initiatives des personnalité publiques qui vont dans le sens d’un changement de paradigme sont à considérer. Nous avons besoin d’elles, nous avons besoins de nous unir, de faire preuve d’un peu plus d’humilité, personne ne détient la vérité. L’important maintenant n’est il pas d’agir vers plus de respect envers l’autre ( humain, animal, végétal….)?

    • Michel CERF

    Les propos de Boudet sont d’un niveau affligeant , il s’agit sans doute d’un gilet jaune égaré et désespéré de ne pas avoir réussi à tuer notre démocratie .

    • Henri Dumoulin

    Si vous êtes crédible Nicolas, vous avez su vous exprimer clairement en désaccord total avec un gouvernement partisan d’un Neo libéralisme terriblement dangereux pour notre biosphère !

    • Gilles Chardoux

    Je dirai plus: une crise de conscience. La vie appelle de toutes ses forces pour que nous cessions d’involuer. La croissance, la technologie sont un jeu de dupes uniquement utile à celles et ceux qui veulent assoir leur pouvoir nocif et destructeur sur la masse anesthésiée. Cessons de regarder notre nombril dans des revendications individualistes ou corporatives, osons sortir de notre zone de confort contrôlée par le système qui connait parfaitement nos fonctionnements psychologiques. Devenons enfin digne de notre humanité, retrouvons notre dignité. En tant qu’être notre rôle est d’évoluer et de faire évoluer.La mondialisation ne doit pas être celle de l’économie et de la guerre, c’est un processus involutif, elle doit être celle de la conscience qu’il est de notre devoir de faire évoluer par l’ouverture du coeur. Avant de nous servir, servons. Il en va de la vie.

    • Henri Dumoulin

    Nicolas, nous sommes des millions derrière toi il faut commencer à bouger quelque chose c’est le moment ou jamais !

    • Danièle Soler

    Il y a quelques années, dans un amphi de l’Unesco où Nicolas Hulot avait invité ses donateurs les plus généreux, nous l’avons entendu dire « l’explosion démographique? non, je ne vois pas où est le problème… ». Comment un « écolo » (polluant: voiture, avion, hélico) peut-il en outre nier le DANGER le plus TERRIBLE qui menace la Vie sur terre!
    Connaîtriez-vous une association FIABLE(**) qui se chargerait de la mise en oeuvre de la SOLUTION REALISABLE et URGENTE qui aurait dû être mise en oeuvre depuis des ANNEES, solution qui NE LUI COUTERAIT PAS UN EURO (je me tiens à votre disposition pour vous fournir des détails sur la MISE en oeuvre de cette solution). Sans cette mise en oeuvre URGENTE, l’ensemble des efforts faits par un nombre croissant d’humains ne constituera qu’un COUP d’EPEE dans l’eau!

    (**) autre que Démographie responsable (qui n’est pas intéressée)

    POLLUTION et DEFORESTATON sont PROPORTIONNELLES au NOMBRE d’humains sur terre.

    Phase 1 = réflexion.

    Phase 2 = communication (blablabla).

    Phase 3 = ACTION CONCRETE et EFFICACE.

    —Si nous commettons l’ERREUR GROSSIERE d’ATTENDRE que les « responsables » politiques prennent les bonnes décisions, NOUS PERDRONS cette COURSE contre la MONTRE…

    QUELLE ASSOCIATION fiable et motivée mettra ENFIN en oeuvre la solution suivante, qui concerne:

    -d’une part des millions de FEMMES (grossesse non désirée = VIOLENCE),

    -d’autre part la santé de NOTRE PLANETE, donc l’avenir de NOS ENFANTS et petits-enfants.

    —URGENCE de la mise en OEUVRE de ce projet: mettre la contraception (d.i.u. SANS hormone, EFFICACITE 10 ANS : diu = dispositif intra-utérin = stérilet) à la portée de TOUTES les FEMMES de notre planète qui le souhaitent.

    —Projet : PLUS JAMAIS DE GROSSESSE SUBIE SUR NOTRE PLANETE — UNE COURSE CONTRE LA MONTRE

    —Bien des SOUFFRANCES auraient pu être évitées si ce projet avait été mené à bien il y a plusieurs années par les «responsables» des différents pays… Il est peut-être encore temps… ATTENTION au point de non-retour! Pour aider :

    ——- les femmes,

    ——- les enfants déjà nés : une maman n’a que 2 bras, il n’y a que 24 h dans 1 journée, et le budget familial est peu extensible… (chaque enfant a le DROIT de faire des études s’il le souhaite),

    ——- notre planète : a) la DEFORESTATION et la POLLUTION sont PROPORTIONNELLES au NOMBRE D’HUMAINS (chaque SECONDE plus de QUATRE BEBES naissent sur notre planète, soit, chaque ANNEE, plus de 130 MILLIONS de naissances!);

    b) l’accumulation dans la nature des HORMONES CHIMIQUES (pilules, patch, etc. : ces produits chimiques ne font que traverser le corps des femmes; RISQUE phlébite thrombose embolie pulmonaire) ainsi que d’autres perturbateurs ENDOCRINIENS ces dernières décennies a des conséquences DRAMATIQUES.

    Sans compter que la mutation pilule — diu sans hormone serait une bénédiction également pour la GESTION des assurances santé (donc pour L’AVENIR DE NOS ENFANTS et petits-enfants). Le calcul est facile à faire :
    13 boîtes de pilules par an x 10 ans
    à comparer au prix d’1 d.i.u. efficace 10 ANS:
    montant de l’ECONOMIE réalisée chaque année, à multiplier par des MILLIONS d’utilisatrices!

    Si on m’annonçait la date de ma MORT pour le mois prochain, j’aurais HONTE (+ chagrin terrible) de n’avoir FAIT que penser, PARLER, écrire au sujet de la protection de la Vie sur notre si jolie planète, chercher à convaincre des « responsables »… Quand allons-nous AGIR à l’échelle planétaire? Quand il sera TROP TARD parce que le POINT de NON-RETOUR sera atteint?
    «Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent SANS RIEN FAIRE» (A. Einstein)

    JE PEUX AIDER bénévolement. N’hésitez pas à ME CONTACTER pour la MISE en OEUVRE de cette action.

    Pitié! Ne soyons pas aussi SOURDS que le sont les Etats… Montrons-leur l’EXEMPLE! AGISSONS concrètement et EFFICACEMENT! Ne tombons pas dans le piège du blablabla que pratiquent depuis des années certaines associations! La phase 2 DOIT conduire sans tarder à la phase 3…

    Nota: la construction d’un SITE qui afficherait les diverses SUGGESTIONS de SOLUTIONS dans tel et tel domaines serait une bonne chose; ce devrait être obligatoire dans tout pays démocratique! Et telle suggestion de solution pourrait être améliorée par un autre citoyen… et MISE en oeuvre sans tarder!

    Lorsqu’on veut se donner toutes les chances de gagner une GUERRE, on a intérêt à combattre simultanément sur PLUSIEURS FRONTS…
    Ne commettons pas l’ERREUR grossière commise par les « responsables » politiques: parler, parler, parler… depuis 40 ans! danysol777 at gmail.com.

    • Danièle Soler

    CONNAISSEZ-VOUS une personne FIABLE(***) à 100% qui accepterait de se présenter en 2022 avec, entre autres, la promesse solennelle d’organiser à mi-mandat un REFERENDUM concernant un nouveau mode de fonctionnement de notre pays?
    (***) intelligente, équilibrée, sans addiction (pouvoir, argent…); âge compris entre 30 et 65 ans, sincèrement motivée pour aider notre beau pays à remonter la pente et pour réduire nos souffrances dans le maximum de domaines; il n’est pas nécessaire que cette personne ait déjà occupé un poste « politique », ni qu’elle ait « fait l’ENA », ni qu’elle soit soutenue par un parti politique.

    Nous pouvons TOUS constater que le mode de fonctionnement actuel de notre pays n’est PAS EFFICACE: quelle que soit la personne que nous plaçons sur tel ou tel fauteuil de pouvoir, nos problèmes ne sont pas résolus, en dépit de leur compétence et de leur bonne volonté. Nous nous préoccupons de L’AVENIR DE NOS ENFANTS et de nos petits-enfants: il serait temps de modifier de façon DRASTIQUE le mode de fonctionnement actuel de notre pays.

    Si un – – S I T E – – fiable faisait un appel de SUGGESTIONS (comme on fait un appel d’offres dans le bâtiment) concernant divers domaines de notre vie (suggestion.solution.fr par ex.), je ferais la suggestion suivante (parmi d’autres, d’intérêt collectif) :

    les électeurs voteraient, non pas pour —UN— président sur des promesses non contractuelles (on voit ce que ça donne…), mais pour —DES— experts (des « sages » porteurs de mesures) ; il y aurait un « comité d’experts » dans chaque domaine (éducation, santé, protection de l’environnement, etc.). Même la personne la plus intelligente et la plus motivée NE PEUT PAS être spécialiste de TOUS les domaines complexes de notre vie…

    Chaque comité d’experts prendrait des décisions dans SON domaine (le comité Protection de l’environnement aurait pris depuis longtemps les mesures INDISPENSABLES et URGENTES, par ex.: il n’aurait pas poussé au tout-électrique, au diesel…).

    Dans le comité Affaires étrangères il y aurait au moins 2 experts bilingues anglais, 2 experts bilingues espagnol, etc. (des ambassadeurs expérimentés, par ex.) : « la France » pourrait ainsi rencontrer en même temps les Responsables de plusieurs pays.

    Sur un site officiel («candidatures.gouv.fr» par exemple) chaque candidat expert afficherait son c.v. très détaillé (formation et expérience professionnelle) et les différentes mesures précises qu’il s’engagerait solennellement à défendre durant son mandat (avantages de chaque mesure, moyens, façons de prévenir et de solutionner les éventuels effets indésirables).

    Les votes de chaque expert, au sein de chaque séance de travail du comité, seraient accessibles à tout citoyen sur internet (sans limite dans le temps) ainsi que leurs arguments pour et contre (mise en garde concernant un possible effet indésirable de la mesure en question): les experts auront donc tout intérêt à s’écouter les uns les autres afin que la meilleure mesure soit décidée (maximum d’avantages, minimum d’inconvénients).

    Le comité en charge de la rédaction des lois serait composé de législateurs expérimentés, de représentants d’associations et de citoyens: les lois étant faites pour ces derniers, le comité devra tenir compte de leurs avis.

    Si un expert, une fois élu, ne tient pas l’une de ses promesses (curriculum vitae en ligne) en votant différemment au sein du comité, il devra payer une amende pour promesse électorale non respectée (tromperie des électeurs) dont le montant (dissuasif) sera égal au triple du montant des salaires et défraiements qu’il aura perçus durant son mandat.

    Les mesures seront toujours prises pour une durée déterminée afin que des ajustements puissent ensuite être effectués (augmentation des avantages, diminution des inconvénients).

    Nous devrons faire un gros effort pour ne pas nous bloquer contre une mesure a priori: « ces experts ont été élus démocratiquement, laissons-les travailler, voyons ce que la mesure donne, il sera toujours temps ensuite d’y apporter des modifications ». Cela évitera le gaspillage d’énergie actuel et le blocage de notre pays (aux dépens de L’AVENIR DE NOS ENFANTS).

    Si les députés et sénateurs actuels veulent « servir leur pays » (parce qu’ils sont convaincus(**) de détenir les meilleures solutions, bien sûr…), qu’ils posent leur candidature d’expert pour les élections suivantes. Les députés et sénateurs actuels (critère de sélection : ambition + soutien d’un parti politique) nous coûtent très CHER et constituent parfois un frein à toute réforme sérieuse dans notre pays: leur suppression générerait une ECONOMIE non négligeable et donnerait une chance à notre pays de rattraper le retard dans lequel il est en train de s’embourber.
    (**) La conviction n’est pas un critère (et peut donc être un piège): ce n’est qu’une dose de tranquillisant naturel secrété par un cerveau POUR SE RASSURER («c’est moi qui détiens la meilleure solution, aucun doute!»). Le point commun entre Mère Teresa et Hitler? La conviction de faire le bien de l’humanité…

    Une personne pourrait naturellement poser sa candidature dans plusieurs domaines (on peut avoir des solutions à proposer dans plusieurs domaines; tous les domaines de notre vie sont liés, comme le sont les différents organes d’une personne).
    Si, dès 1920, l’Allemagne avait fonctionné sur le principe des comités d’experts, aucun dingue n’aurait pu prendre le pouvoir et donner naissance à la 2ème GUERRE mondiale; même chose pour l’Italie et le Japon.

    A propos d’organes, on peut considérer les « responsables » politiques comme les médecins de notre pays. Or le meilleur médecin qui soit est celui qui fait de la prévention, qui n’attend pas que le patient soit gravement malade pour agir. Pour faire de la prévention, ce médecin doit être à l’écoute de son patient, il doit faire régulièrement un examen complet, pour ne pas rater un seul symptôme (parfois on ne veut pas voir, on ne veut pas entendre…). Dans le système actuel, nos «responsables» ne veulent écouter que leur conviction: ce sont des médecins incompétents, donc dangereux! C’est la surdité et l’inefficacité de nos «responsables» actuels qui génèrent des « votes-colère ».

    Suppression des partis politiques et des subventions versées par les citoyens. Application stricte du principe d’égalité du temps d’expression dans les médias pour les candidats experts: le nom de leur site sera précisé (fin d’article ou bas d’écran, par exemple) afin que les citoyens puissent le visiter, ainsi que le site officiel des candidats, où chaque candidat expert expose les mesures qu’il s’engage à défendre. Les candidats experts ne recevront ni subsides ni dons. Pas d’affiches, pas de congrès, pas de poignées de mains sur les marchés, etc. Nous passerions enfin à un système où les citoyens ne seraient plus infantilisés, manipulés, méprisés.

    Ces experts élus ne seraient pas surpayés et n’aurait pas d’avantages spéciaux (retraite, vacances au fort de Br., etc.): débarrassons-nous des avides de gloire et d’avantages divers, de ceux qui ne veulent pas renoncer à leurs PRIVILEGES.

    Actuellement, la sélection se fait sur les critères de l’ambition et de la conviction de détenir la vérité: on voit ce que ça donne depuis des décennies!

    Suppression de la règle absurde des 500 signatures: un maire est un citoyen comme les autres, ni plus sage, ni plus intelligent; pourquoi aurait-il plus de pouvoir que nous sur notre avenir?

    S’il n’était permis à aucun responsable (experts, maires, etc.) de se faire réélire, ils seraient sûrement plus courageux et efficaces, plutôt que d’être préoccupés par le fait de ne pas perdre de futurs électeurs… Ne seraient autorisés à poser de nouveau leur candidature que les experts qui ont tenu toutes les promesses faites lors de leur candidature précédente.

    Ces experts élus seraient tenus d’être à l’écoute des citoyens (qui sont censés être les « patrons » de ce beau pays DEMOcratique…): un – – – S I T E – – – sécurisé serait mis à la disposition des citoyens pour que des propositions concrètes puissent être faites (solutions détaillées, source de financement précisée: nous ne devons jamais oublier que notre pays est en faillite; le « y a qu’à » ne nous aidera pas à solutionner nos nombreux problèmes).

    Par ailleurs, il serait urgent de mettre au point un système informatique inviolable (la Suisse et les USA l’ont déjà fait) afin de pouvoir organiser ELECTIONS, référendum, pétitions à MOINDRE COUT; le fait de pouvoir voter de chez soi (ou de la mairie si on n’a pas d’ordinateur) rendrait les élections et les référendums beaucoup moins coûteux; 2 ou 3 référendums chaque année constitueraient un grand pas vers une vraie démocratie.

    Naturellement, chaque référendum serait précédé d’une grande campagne d’information via tous les médias (arguments pour, arguments contre).
    Il faut absolument agir courageusement et SANS TARDER si on veut enrayer le DESESPOIR des citoyens (c’est mauvais pour l’économie, pour la santé et ça génère la VIOLENCE…).

    Il ne faut pas espérer que ce changement radical soit effectué par tous ceux qui sont cramponnés à leur parcelle de pouvoir dans le système actuel: il faut donc que la question soit posée sans tarder aux citoyens et qu’ils se prononcent par référendum. Quel candidat en 2022 s’engagera solennellement à l’organiser à mi-mandat, après INFORMATION et DISCUSSION?

    Ce nouveau système choisi par les électeurs serait testé pendant 10 ans; au bout de 8 ans, des propositions seraient faites pour le perfectionner, puis le système amélioré serait ensuite voté pour 10 ans, et ainsi de suite.

    La perfection est un fantasme produit par l’esprit humain, elle n’existe pas dans la réalité, il nous faut accepter qu’une mesure soit améliorée au fil du temps. Assez de grands discours: cessons de nous laisser manipuler, embourber, endetter! Retroussons nos manches: testons, améliorons, encore et encore. Pour reprendre enfin notre progression.

    L’effort, le COURAGE, la BONNE volonté et le FAIR-PLAY constituent peut-être la forme moderne du PATRIOTISME: pour une VRAIE démocratie. Il ne s’agit plus seulement de donner sa vie pour la Liberté, comme l’ont fait des millions de jeunes hommes français, anglais, américains, etc par le passé, sacrifice dont chacun de nous profite aujourd’hui, ne l’oublions pas; parlons-en à nos enfants pour qu’ils pensent de temps en temps à ce sacrifice généreux: l’ingratitude est un cancer de l’âme).

    Il s’agit maintenant de faire TOUS les EFFORTS nécessaires à la PROTECTION de nos familles: de leur santé (lutte contre la pollution sous toutes ses formes), de leur sécurité, de leur liberté et de leur qualité de vie. danysol777 at gmail.com.

    • Claude Bruhin

    Bravo Mr Hulot. Je voterai pour vous en 2022.
    Claude Bruhin. Marseille

    • Dehousse Marc

    Toute aide en euros fera l’objet de tractations comptables et misérables, car cet argent est sous contrôle des banques et non de l’Etat. La seule solution est la création d’une monnaie alternative nationale fondante sous contrôle d’une banque nationale populaire.
    En lisant les commentaires je ne vois que des gens qui comparent leur situation à celles des autres. Il faut sortir de ces débats mesquins crées par un argent de dette en vendant sa force de travail à des donneurs d’ordres.
    Seule une monnaie alternative peut permettre l’inconditionnalité d’un Revenu Universel. Seule une monnaie alternative peut permettre la répartition du travail et le financement de tous les projets visant au bien-être de la population et à la protection de son environnement. Car l’Euro est une monnaie de dette, sous contrôle des banques et au service de ce qui profite le plus.

    • Martine Carlone

    Monsieur Hulot possède 9 véhicules motorisés pour lesquels il ne se remet pas en question. Soyons sérieux, nous devons pédaler pendant qu’il circule en quatre/ quatre

    • janine favrej

    C’est pas gagné!!!Les forces du vieux monde se cramponnent et l’apathie gagne du terrain

    • Jean-Pierre Bardinet

    Nos grands médias subventionnés (avec nos sous, donc) ont publié sans état d’âme, sans analyse, les fariboles idéologiques hulotiennes et autres, qui ne valent pas un clou. Voici un document de l’ACR (association des climato-réalistes) que je vous recommande. Il tire avec bon sens (qualité absente chez tous les idéologues verts) les leçons de la crise du Covid19 et recommande des pistes pour éviter les fautes commises depuis plus de 20 ans, notamment par l’inflation normative et réglementaire qui tue l’industrie et/ou la force à quitter l’UE pour pouvoir survivre, ou encore l’absurdité de la transition énergétique centrée sur les EnR intermittentes.
    https://static.climato-realistes.fr/2020/05/Rapport-ACR-Covid-def.pdf

    • Patrick Haguenauer

    en résumé il reprend ce que tout le monde dit sans proposer d’action concrète immédiate

    • Jean-Pierre Bardinet

    Crise climatique ? C’est facile de sortir une telle affirmation, mais elle ne vaut rien si elle n’est pas étayée par des sources fiables. Voyons ce que disent les observations, et tirons-en des conclusions rationnelles.
    1) Il y a eu un petit réchauffement de +0,7°C en 130 ans
    2) Ce petit réchauffement, imperceptible à l’échelle humaine, a quasiment cessé depuis 20 ans
    3) Ce plateau de TMAG (température moyenne annuelle globale) a lieu malgré une forte inflation des émissions anthropiques de CO2 et une croissance quasi-linéaire du taux global de CO2 troposphérique.
    4) Selon les mesures des marégraphes, depuis plus de 200 ans, la montée de niveau des océans est restée faible, sans accélération, de 1-1,5 mm/an. Si ce taux de montée perdure, ce qui est le plus probable, elle sera de 8-12cm en 2100. Ceux qui prophétisent une montée de 1,3 m en 2100 sont des fadas, peuchère ! … .
    5) Depuis début des années 2000, les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations, ce qui prouve que ces modèles n’ont aucune crédibilité et donc que leurs projections multidécennales, toujours catastrophiques, ne valent rien.
    Conclusion : il n’y a aucune crise climatique, et ceux qui le proclament sont le déni de réalité et/ou asservis à une idéologie mortifère. Dépenser des milliers de milliards d’euros pour lutter contre un réchauffement imaginaire, c’est de la folie furieuse, et cela se fait au détriment des financements des vrais problèmes du monde réel (par exemple la santé).

    • Danièle Soler

    Comment se fait-il que le commentaire (*) que j’ai laissé ici il y a plusieurs jours ne soit pas affiché?
    (*) « L’explosion démographique? Non, je ne vois pas le problème »…
    Y aurait-il une censure?

    • Michel CERF

    Tout le monde connait les théories négationnistes de JP Bardinet , il manquait au tableau les chimères de Danièle Soler , nostalgie de la génération 68 ou de la vague jaune ?

Brigitte Gothière, directrice de L214, explique pourquoi recourir à un Référendum d’Initiative Partagée pour défendre les animaux et interdire les élevages intensifs en France en 2040

Lire l'article