Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

La responsabilité des entreprises

stockage de bidons à Teoloyucan (nord du Mexique) © Yann Arthus Bertrand/Mexique/Human 03-2013 (19°46'N - 99°10 W)

stockage de bidons à Teoloyucan (nord du Mexique) © Yann Arthus Bertrand/Mexique/Human 03-2013 (19°46'N - 99°10 W)

D’abord en réaction à la pression des consommateurs, de l’opinion publique et des ONG suite à des scandales industriels ou sanitaires, les entreprises ont lancé des démarches de RSE pour Responsabilité Sociale et Environnementale. Cette notion prend en compte le rôle des entreprises et l’impact de leurs activités sur l’environnement et la société. À la base, il s’agissait d’une démarche volontaire de l’entreprise qui y gagne en image. Dès l’an 2000, l’ONU propose le Pacte mondial ou Global Compact, un guide RSE basé sur 10 principes auxquels près de 10 000 entreprises de 161 pays ont adhéré. Depuis 2018, les entreprises de plus de 500 salariés dans l’Union européenne doivent publier des informations extra-financières dont les mesures de protection de l’environnement, pour le respect des droits de l’homme, de lutte contre la corruption et en faveur de la diversité.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Morin

    Ce document manque de précision : La définition de la RSE est  » La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) » et non pas « Responsabilité Sociale et Environnementale ».
    La démarche RSE ne s’applique pas qu’à l’environnement mais également à leur ‘impact social et sociétal.
    Souhaitons éviter le RSE Washing comme il existe le Green washing…