615 histoires sur l’engagement : Lilian Ducrot au secours des animaux

SPA

Une employée du refuge de la SPA (Société Protectrice des Animaux) sort un chien d'un enclos, à Gennevilliers. © AFP PHOTO MARTIN BUREAU / AFP PHOTO

Responsable de refuges à la SPA. Une vocation pour les animaux. Pendant ses études, Lilian Ducrot intègre la SPA en 2005 comme bénévole à La Roche-sur-Yon. Il souhaitait depuis son adolescence s’occuper d’animaux. Il est ensuite muté en région parisienne pour devenir enquêteur délégué puis inspecteur pour traiter les cas de maltraitance et de cruauté. Les certificats de capacités que Lilian Ducrot a passé à la SPA lui ont permis de devenir directeur de refuge à Compiègne. Il est désormais responsable du refuge et du dispensaire de Perpignan, ainsi que du refuge de Toreilles. Son équipe de 17 personnes est chargée de soigner les animaux, les nourrir, nettoyer leur lieu de vie et leur trouver une nouvelle famille. Dans chaque refuge, ce sont entre 70 et 90 chiens et autant de chats qui attendent de trouver un nouveau foyer. « C’est un formidable travail, plutôt dur mais valorisant avec les adoptions. Ce métier est une véritable passion fait uniquement par des passionnés », assure Lilian Ducrot.
http://www.la-spa.fr

615 histoires sur l'engagement de la Fondation GoodPlanet
615 histoires sur l’engagement de la Fondation GoodPlanet

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • sophie

    Métier qui  » devrait être fait uniquement par des passionnés », oui et qui gardent la tête sur les épaules.
    Pour avoir longtemps du bénévolat en refuge-fourrière, j’ en suis sortie traumatisée par les horreurs que j’ y ai vu sur le dos des animaux : entre un ca de vieux croutons coupés de la réalité, du personnel soit blasé ( ils se protègent aussi) soit là pour gagner leur croute, des bénévoles pas écoutés alors que nous avons le plus de contact altruiste avec les animaux et leurs problèmes …que de dysfonctionnement voire sandales étouffés…

    • Lila

    Bonsoir Sophie, je suis une bénévole aussi et à ce jour très déçue du comportement de certains membres de la Spa de Perpignan. J’ai décidé de ne plus y aller.. Trop dégoûter.
    Auriez vous un mail pour discuter de ce mode d’actions…. Merci Sophie

Carola Rackete, du sauvetage des migrants à la défense de la forêt

Lire l'article