Incendies en Australie, suivez la situation

1 000 000 km2 de cultures de soja dans le monde

La superficie des cultures de soja a été multipliée par 10 en 50 ans. Actuellement, plus d’un million de km2 de soja sont cultivés dans le monde, selon une évaluation fournie par le WWF.  Les surfaces ainsi cultivées devraient doubler d’ici à 2050. L’ONG veut pourtant alerter l’opinion sur l’impact  de cette culture sur l’environnement bien que peu de produits issus directement du soja arrivent sur les rayonnages des supermarchés. En effet, la production de soja sert avant tout à alimenter l’élevage et accompagne l’augmentation de la demande de viande.

En 2012, la production mondiale de soja a atteint 270 millions de tonnes. Les 3 quarts de la production ont servi à nourrir les animaux d’élevage. Son évolution suit donc celle de la demande mondiale en viande et notamment de l’appétit des pays en développement, la Chine en tête. L’Europe a quant à elle besoin de 15 millions d’hectares de cultures de soja pour nourrir ses animaux d’élevage. La majorité de ce soja vient d’Amérique du Sud. Il faut en moyenne 575 grammes de soja pour produire un kilogramme de volaille.

Riche en protéines, le soja peut aussi servir dans l’alimentation humaine, c’est le cas à l’heure actuelle pour 6 % des récoltes de soja. Cet aliment est surtout consommé en Asie. Une part infime du soja sert aussi à faire du biodiésel, surtout en Argentine.

Cette croissance rapide et sans précédent s’opère au détriment des milieux naturels notamment les forêts. « Au cours des dernières décennies, de vastes régions de forêts, de savanes et de prairies ont été converties en champs. Au total pour l’Amérique du Sud, les cultures de soja sont passées de 17 millions d’hectares en 1990 à 46 millions en 2010. Ces terres ont été gagnées sur des écosystèmes naturels. Entre 2000 et 2010,  le soja comptait pour 20 des 24 millions d’hectares de nouvelles cultures en Amérique du Sud », écrit le WWF dans son rapport  “The Growth of Soy: Impacts and Solutions” (la croissance du soja : impacts et solutions).

Le Brésil, les Etats-Unis, l’Argentine, la Chine, l’Inde et le Paraguay sont les principaux producteurs de soja. A eux 6 ils pèsent pour plus de 93 % de la production mondiale. La Chine et l’Europe sont les principaux importateurs de cette plante. Le WWF préconise de responsabiliser la filière, de renforcer les législations et de sensibiliser les consommateurs à cette problématique afin de préserver le Cerrado en Argentine, la forêt amazonienne et Atlantique du Brésil.

5 commentaires

Ecrire un commentaire

  • […] La superficie des cultures de soja a été multipliée par 10 en 50 ans. Actuellement, plus d’un million de km2 de soja sont cultivés dans le monde.  […]

  • bonjour ? pour faire court soutenons activement wwf dans ses très sages recommandations et ceci en urgence
    unissons nous mondialement pour lutter contre les lobbyistes destructeurs de la planète ,de la flore ,de la faune donc de tous ces habitants
    ne nous laissons plus écraser par les riches multinationnales ( sans cervelle )
    merci de vous mobilisés fortement dans l’action auprès de wwf

      • Nicole Bex-Dalayeun

      Je le dirai autrement. De « la cervelle » comme vous le dites , ils en ont . Une « sensibilité » (?) adaptée aux « formules » et discours mensongers de « nécessité humanitaire » pendant que l’on sait le nombre approximatif de ceux qui meurent de faim et de crimes contre l’humanité. Les guerres et l’économie financiarisée sont souvent associés. « Chaque enfant qui meurt aujourd’hui de faim est un crime contre l’humanité » celui qui le dit dans ces termes plus ou moins exactes est Jean ZIEGLER dont on ne peut nier qu’il sait de quoi il parle peu importe la contradiction bien rodée des pouvoirs occultes.

    • yuan l

    si vous consommez de la viande,vous etes aussi coupable,car la production de la viande et poulet comporte l’utilisation du soja!!!! Donc…..soyez veg!

  • Il faut arrêter les élevages industriels qui tendent à se généraliser, les porcheries, les élevages de poulets, de lapins, la production de lait où la vache n’est plus qu’une machine, l’Allemagne avec ses usines de 1500 vaches est le 1er exportateur de lait d’Europe, toutes ses usines produisent de la malbouffe bourrée aux antibiotiques, hormones et autres joyeusetés, sans parler de la souffrance imposée aux animaux! Et pour nourrir toutes ces bêtes, importons, importons soja OGM, Maïs OGM
    Je ne parle pas des impacts environnementaux locaux, pollutions des sols, eau, air, GES évidemment
    la course effrénée au moindre coût et à produire toujours plus sont des plus nuisibles pour notre planète et le climat!
    françoise
    Françoise