La Chine soupçonnée d’avoir établi des quotas d’exportation sur les terres rares non pas pour préserver l’environnement mais pour gonfler les prix

Les Etats-Unis ont déposé un recours contre la Chine à l’Organisation Mondiale du Commerce à propos de son contrôle sur les terres rares et des quotas d’exportation qu’elle a établi sur ces ressources. « C’est la première fois que les USA, le Japon et l’Union européenne déposent un recours commun à l’OMC. Ils argumentent que la Chine, qui produit plus de 95% des terres rares, exerce une pression à la hausse sur les prix en limitant ses exportations », rapporte la BBC le 13 mars. Pour sa part, la Chine prétend que ces quotas d’exportation visent à préserver l’environnement de l’expansion minière. Les terres rares sont des métaux qui servent à la fabrication des batteries et du matériel informatique ou technologique.

Ecrire un commentaire

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article

Des start-up de véhicules électriques célébrées à Wall Street face à une route semée d'embûches

Lire l'article