30 ans d’attente pour un vaccin pour les bovins en Afrique de l’est

Plus de 30 ans après son élaboration, le vaccin contre la fièvre de la côte Est (theileriosis ou East Coast Fever en anglais) est commercialisé en Afrique. Le vaccin vient d’être homologué au Kenya, au Malawi et en Tanzanie et bientôt en Ouganda. Transmise par les tiques, cette maladie tue un million de bovins par an et coûte près de 189 million de dollars à une douzaine de pays d’Afrique de l’est et du sud, rapporte le site Internet SciDev du 7 mai. En effet, ce vaccin avait été conçu en 1976 par l’institut de recherches internationales sur l’élevage de Nairobi (The International Livestock Research Institute ou ILRI), mais les 600 000 premières doses n’ont été commercialisées qu’en 1996. En 2007, il ne restait que 230 000 doses, mais sa production a été relancée grâce à l’action d’une organisation de vétérinaires. Afin que le vaccin ne disparaisse pas et soit vendu à un prix modéré, « l’ILRI et ses partenaires ont décidé de ne pas breveter le vaccin pour qu’il soit abordable même pour les fermiers pauvres dans la région », explique un spécialiste de l’institut de recherche Henry Kiara.

Ecrire un commentaire

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article