La crise du saumon d’élevage

Un virus a anéanti, l’an dernier, les stocks de saumon du Chili : celui de l’anémie infectieuse du saumon. Elle n’est pas dangereuse pour l’homme, mais a réduit les exportations chiliennes vers les États-Unis, selon le New York Times du 5 février. L’Agence de l’Alimentation et des Médicaments américaine maintient sous surveillance les importations de saumons. En effet, pour lutter contre ce virus, les producteurs ont utilisé des produits interdits aux États-Unis, dont l’emamectin benzoate, un pesticide dont l’usage est très restreint. « Ce n’est pas parce qu’une substance n’est pas autorisée que cela signifie nécessairement qu’elle menace la santé de l’homme », se justifie Alicia Gallardo, la responsable de l’organisme de contrôle des exploitations d’aquaculture du Chili. Le pays, second exportateur mondial de saumons, prépare des mesures pour aider cette filière.

Ecrire un commentaire

Brigitte Gothière, directrice de L214, explique pourquoi recourir à un Référendum d’Initiative Partagée pour défendre les animaux et interdire les élevages intensifs en France en 2040

Lire l'article