« Libérez les semences », maintenant le Sénat !

L’avocate en biodiversité Blanche Magarinos-Rey explique les enjeux d’un projet de loi pour la libéralisation des semences. Un amendement, adopté par les députés, constitue une première victoire dans ce combat. La loi doit maintenant être examinée par le Sénat à partir du 26 juin prochain. L’amendement a été déposé afin de pouvoir vendre librement des semences paysannes, appartenant au domaine public, à des utilisateurs non-professionnels. Cet amendement permettrait de défendre les semences et de sauvegarder la biodiversité alimentaire. L’enjeu est de taille. La FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, estime que la diversité dans les cultures a chuté de 75% au cours du siècle dernier. Si rien n’est fait, les projections ne sont pas meilleures. Un tiers des variétés actuelles pourraient disparaître d’ici 2050. « Faites le choix de la biodiversité, libérez les semences », reprennent en cœur divers acteurs du milieu environnemental comme Yann Arthus-Bertrand, président de la Fondation GoodPlanet, Pierre Rabhi, fondateur du mouvement Colibris ou encore Ananda Guillet, directeur de l’association Kokopelli.

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • TORRES

    Favorable à la libération des semences paysannes, y compris pour les utilisateurs professionnels.
    Mais étonné que les politiques ne défendent pas, de manière plus volontaire, cette option.

    • Marette

    Libérez les semences

  • Libérez les semences, elles appartiennent à l’humanité

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article