Les pesticides, un fléau pour les lombrics

Pour être homologués, les produits phytosanitaires sont testés en laboratoire sur une seule espèce de vers de terre. Or, les sols en contiennent plus de 7 000 différentes. Pour combler le manque de connaissances sur l’impact des pesticides sur les vers, Céline Pelosi, écologue à l’INRAE, a dirigé une étude prenant en considération une diversité plus importante de lombrics. Le constat est saisissant, rapporte Le blob, l’extra-média. Que les sols soient traités aux pesticides ou non, ils sont tous contaminés. Des résidus de pesticides ont été retrouvés chez 92 % des vers étudiés. Cela soulève des questions pour l’équilibre des sols. Les vers de terre sont nécessaires à leur aération et ont des interactions avec de nombreuses autres espèces.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Mona

    L’usine Novamont (Italie) produit à partir des chardons une belle alternative ( non toxique)aux pesticides 🙂
    Renseignez-vous au lieu de ne parler que de ce qui ne va pas !

    • Michel CERF

    Ce qui ne va pas c’est la disparition évidente des vers , insectes , abeilles , papillons , oiseaux , nos sols gorgés de pesticides toujours répandus à grande échelle .