Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Les efforts de préservation de la biodiversité payent : retour de 3 espèces de poissons dans la Seine

3 espèces de poissons peuvent de nouveau être observées dans la Seine. Interviewé par Brut, Bill François, auteur scientifique sur le milieu marin, se réjouit du retour des aloses, brochets, et silures à Paris. Ce rebond de la biodiversité est le fruit d’efforts d’assainissement des eaux mis en place dans les années 1980. En effet, avec l’industrialisation et la pollution des eaux qui l’a accompagnée, les populations de poissons ont fortement décliné. En 1970, la Seine ne comprenait plus que 3 espèces. François alerte quand même sur le fait que beaucoup reste à faire car la Seine est encore très polluée, notamment par le plastique.

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Patrice DESCLAUD

    Parfois une bonne nouvelle, ouf. Ces espèces ont la peau dure pour résister aux pollutions de la Seine (y compris celles des bétonneurs …). Ce doit être l’amont qui y a le plus contribué.

    • pichon

    Pour l’alose c’est une bonne nouvelle,pour le silure on peut être plus réservé !

    • Michel CERF

    Bonne nouvelle , quant au silure , partout ou il vit les autres espèces n’ont pas disparues , la nature sachant toujours se réguler elle même .

    • Méryl Pinque

    Ah bon, il y a des efforts de préservation des animaux et de la flore ?…
    Je n’étais pas au courant.
    En outre, tant qu’on emploiera le terme technocratique de « biodiversité », on oubliera qu’elle est composé de personnes animales pourvues de droits fondamentaux inaliénables.