Les contradiction du Canada face à la question climatique

Le Canada veut d’un côté instaurer une taxe carbone pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, de l’autre profiter de l’exploitation des énergies fossiles, notamment les sables bitumineux. À deux mois des élections fédérales, France24 revient sur la place de l’écologie dans la campagne et dans le pays : « cet été, le Premier ministre a déclaré l’état « d’urgence climatique ». Mais il a aussi approuvé l’expansion dans l’ouest du pays d’un oléoduc géant, source de conflits depuis plusieurs années. »

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Gérard Montpetit

    En tant que citoyen du Canada, les contradictions du gouvernement Trudeau en matière de gestion des GES(gaz à effet de serre) me laisse pantois. Dépenser 4,5 milliards de dollars(Can) pour acheter l’oléoduc TransMountain + dépenser 7,5 milliards pour tripler sa capacité est incompatible avec l’idée de réduire nos GES. Pourtant à la conférence de Paris en 2015, il claironnait «Canada is back!»

    Oui, il a instauré une timide taxe sur le carbone. Et cette taxe est contestée devant les tribunaux par des Premiers ministres provinciaux comme Doug Ford et Jason Kenney!!!!

Le photographe animalier Laurent Baheux : « On n’a même pas besoin de tuer des éléphants pour les voir disparaître, il suffit de prendre leur place. »

Lire l'article