L’écolodge, une alternative au tourisme de masse


En pleine nature bretonne, camouflé dans le paysage grâce à son toit végétal, le gîte écologique d’Hélène Rozé-Cénet a pour but de proposer un séjour zéro impact environnemental. Anciennement employée dans le tourisme, Hélène fait visiter au journaliste de Brut son écolodge. L’habitat a pour particularité d’être autonome énergiquement grâce à des panneaux solaires et d’avoir une faible empreinte carbone puisque les meubles sont de récupération ou de production locale et la construction du bâtiment s’est faite à partir de matériaux locaux et bruts.

Autonomes mais pas coupés du monde

Écologie : une maison 100% autonome

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article