Le soutien inconditionnel au secteur aérien remis en cause

Avec, en l’espace de quelques mois, une réduction de plus de 70 % des vols, le secteur de l’aviation traverse une crise existentielle qui le pousse à demander des aides des États afin de palier à la dégringolade du trafic aérien et donc de ses recettes. Et, ainsi, préserver l’emploi dans ce secteur et les activités, dont le tourisme, qui en dépendent. L’aide aux compagnies aérienne fait pourtant débat. Elle n’emporte pas l’adhésion des écologistes qui pointent du doigt l’impact environnemental du trafic aérien, responsable d’une part non-négligeable des émissions de gaz à effet de serre. Ils mettent en avant le fait que reprendre un trafic aérien comme auparavant serait incompatible avec les objectifs climatiques fixés par les États pour limiter le réchauffement du climat à 1.5 degrés Celsius. Brut expose dans cette vidéo les arguments des uns et des autres.

À lire aussi, notre entretien Rester vigilant pour que les plans d’aide au transport aérien ne se fassent pas au détriment du climat avec Agathe Bounfour du Réseau Action Climat qui intervient dans la vidéo de Brut

Ecrire un commentaire

Yohann Diniz, recordman du monde de marche athlétique, explique comment il adapte sa préparation physique au changement climatique

Lire l'article