Le coronavirus, un avertissement de la nature pour le Programme des Nations Unies pour l’Environnement

Le coronavirus constitue un nouvel avertissement de la nature à l’humanité, selon l’ONU Environnement (UNEP). Dans cette vidéo, elle rappelle que la destruction continue de l’environnement affecte les capacités de survie à long terme de l’espèce humaine. Une nouvelle maladie infectieuse apparaît tous les 4 mois, les trois quarts d’entre elles proviennent des animaux. La préservation de la biodiversité, l’interdiction du commerce des animaux sauvages et la lutte contre le changement climatique doivent devenir des priorités car la bonne santé des écosystèmes prévient la diffusion des maladies. Échouer à agir et à ne pas réussir à transformer nos sociétés signifierait la fin de l’humanité, d’après ce message de l’UNEP qui demande des réponses et des actions de long-terme face à la crise actuelle du covid-19.

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Et bien entendu, pas un mot sur la nécessité éthique, vitale, du véganisme.
    Une alimentation végétale s’impose pourtant du moment que l’on affirme ne plus vouloir nuire ni aux animaux (sauvages et domestiqués), à notre santé (pandémies multiples mais aussi maladies cardio-vasculaires, obésité et antibiorésistance…) et évidemment à la planète et au climat.
    Car on sait bien que les élevages entraînent la déforestation massive du globe. On sait bien que l’agriculture animale et la consommation de produits d’origine animale sont une des causes majeures du dérèglement climatique.
    On sait tout, mais on ne fait rien.
    Parce que le lobby de l’élevage/esclavage est plus important que la survie du vivant ?
    Sans doute.

    #GoVegan

    • ALRIC

    Oui il est indéniable que tout ce que nous vivons actuellement sur la planète sont des signes pour que l’humain se réveille des désastreuses actions qu’il inflige à la planète et tous ses habitants.

    Nous n’avons qu’une maison : la Terre

    Et nous vivons des catastrophes sans précédent pour je pense nous avertir que si nous continuons à USER des êtres vivants qui s’y trouvent, nous vivrons encore et toujours d’autres pandémies, d’incendie, de pluies torrentielles etc……

    IL EST DONC PRIMORDIAL DE CHANGER DE CAP TOUT DE SUITE

    Sur le site LE JOUR D’APRES (du parlement) il y a une proposition de LOI VEGAN qu’il faut absolument faire passer. Merci de vous y inscrire pour faire passer le message. Car ce monde doit devenir VEGAN c’est la seule solution pour que toutes les bonnes énergies attirent d’autres bonnes énergies et que nous puissions faire de ce monde un endroit où il fait bon vivre pour tous les êtres de cette planète et sauver ce qui peut encore être sauvé.

    Bien sûr il y aura des conséquences difficiles, les métiers d’élevage, boucher etc…. passera par une reconversion vers des métiers plus respectueux comme le maraichage bio, des manufactures d’alimentations vegan, des restaurants vegan etc….. ce sera de la reconversion comme beaucoup de gens le font et de plus toutes les subventions qui actuellement vont aux éleveurs serviront aux même personnes qui se reconvertiront, le gouvernement aura cette grande responsabilité, mais c’est URGENT on ne peut plus attendre, il faut avoir confiance dans ces signes avant coureur et CHANGER RADICALEMENT.
    BIEN A VOUS

    • Maxime

    C’est intéressant de voir que vous avez le soutien de BNP Paribas quand on a connaissance de cela :

    https://www.google.fr/amp/s/amp.lefigaro.fr/conjoncture/2015/02/24/20002-20150224ARTFIG00004-trois-banques-francaises-accusees-de-speculer-sur-la-faim-dans-le-monde.php

Hécatombe en Tasmanie après la mort de "dauphins-pilotes" coincés dans une baie

Lire l'article