Incendies en Australie, suivez la situation

La forêt cinéraire comme dernière demeure ?

Reposer en paix au pied d’un arbre en pleine nature, c’est possible. La commune d’Arbas, en Haute-Garonne, est la première en France à abriter une forêt cinéraire. Dans cette forêt sanctuarisée, quarante emplacements ont été prévus pour y déposer les cendres des défunts. Cette nouvelle pratique funéraire répond aux attentes des personnes tandis que reculent les inhumations au profit des incinérations dont l’impact environnementale est moindre. Le Monde « Plan B » explique en vidéo l’essor de ces tendances funéraires plus écologiques et plus proches de la nature . En effet, ce projet de forêt cinéraire, répandue en Allemagne depuis une vingtaine d’années, utilise des urnes en matériaux biodégradables, et permet aux forêts concernées d’être protégées de toute exploitation forestière.

A lire aussi : Premier « cimetière naturel » en France pour un repos éternel « écolo et pas cher »

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Meryl Pinque

    Nous polluons et détruisons de notre vivant.
    Faisons au moins en sorte de nous tenir tranquilles une fois morts.

    • Meyer Marie-Claude

    Ce concept me plaît – ma région Alsace ne prévoit rien pour l’instant mais je ne suis pas contre le fait de reposer dans une autre région – j’aimerais avoir tous les renseignements concernant l’après décès (démarches auprès des pompes funèbres, dispositions à prendre, tarifs) etc… Merci de me repondre

      • Huvier

      Bravo pour cette initiative
      Vu ce jour à la télé forêt cineraire en Allemagne
      Amoureux de la nature nombreux sont ceux qui désirent s’y reposer plutôt que dans du béton
      Il faut que cela se développe en
      France – MERCI

    • ROUE

    A quand en France dans les Pays-de-la-Loire (et même plus précisément en Loire-Atlantique)?Ce serait vraiment une belle idée… pour tous, et j’aimerais pouvoir y faire installer mon urne, ce qui correspondrait à mes convictions.