Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

La domotique pour optimiser la consommation d’énergie de la maison


Ce reportage d’Actu-Environnement présente l’exemple d’une maison équipée de panneaux solaire et d’un système de domotique afin de faire coïncider la consommation électrique de l’habitation avec les pics de production des panneaux photovoltaïques. La domotique est une piste pour réduire la consommation d’énergie.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • La domotique trop souvent ignorée est assurément une piste pour réduire la consommation d’énergie.

    Elle peut par exemple assurer la fonction consistant à fermer et à ouvrir automatiquement les volets roulants électriques pendant la période hivernale en fonction de la lumière ambiante extérieure. Ceci afin de diminuer les pertes thermiques par les ouvertures vitrées vu que l’on oublie trop souvent de descendre ce type de volets pendant la nuit alors que ceux-ci peuvent diminuer notablement les pertes thermiques particulièrement avec le simple vitrage. Elle peut aussi allumer la lumière dans une pièce lorsque l’on rentre et la fermer lorsque l’on sort. Il est aussi envisageable de voir la domotique réduire la consommation nécessaire à l’électroménager de 50 % comme cela est expliqué dans cette vidéo. Ceci en mettant en marche les machines à laver le linge ou la vaisselle lorsque la production voltaique est à son maximum.
    On peut aussi estimer que la domotique devrait être en mesure d’optimiser les performances du chauffage de l’habitat en profitant de l’inertie thermique des bâtiments et tenant compte de l’alternance jour-nuit de l’électricité produite par le voltaïque. Il y a lieu d’observer qu’en hiver la production électrique voltaique reste inférieure au besoin et ceci même avec le chauffage thermodynamique assurée par une pompe à chaleur à compresseur qui divise la consommation électrique par 6 par rapport à l’effet joule et aux radiateurs électriques.
    Avec cette nouvelle chaîne énergétique, il serait aussi envisageable en stockant l’énergie électrique voltaïque excédentaire produite en été grâce à l’hydrogène et à l’électrolyse de l’eau d’assurer notre besoin en énergie pour le chauffage de l’habitat en hiver.
    Ceci grâce à l’abondance de l’énergie solaire. Voir le fichier ci-dessous à la page 614

    https://www.dropbox.com/s/1fq28jbb6jmx8u3/Complementarite%20des%20reseaux%20ENP.pdf?dl=0

    Avant de décider de construire 6 centrales nucléaires type EPR sur notre territoire il serait de mon point de vue souhaitable dans l’intérêt du genre humain de chiffrer les deux solutions et de faire un référendum laissant à l’individu le choix de la solution