Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

La blockchain au service de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Dans cette vidéo TedX, le spécialiste de la finance verte Stéphane Voisin,  aussi membre du Conseil Scientifique de la Fondation GoodPlanet,explique comment la blockchain pourrait jouer un rôle crucial dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il la considère comme une véritable révolution porteuse « d’une haute valeur ajoutée sociale« , qui a le pouvoir de bouleverser en profondeur nos modes de vie, dans un monde où l’argent créerait de la valeur environnementale. Cette technologie de suivi et d’authentification des transactions permet de mieux connaitre et suivre en temps réel les émissions et de répartir les efforts de réduction.

 

6 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Incroyable Stephane Voisin !

    J’ai trop d’admiration dans la technicité américaine pour dire que la monnaie de singe est le dollar

    Peut-être faudrait-il effectivement adopter une monnaie commune à tous les pays du type bit-coin.
    Vu qu’avec la démographie actuelle et selon Stephane 1 bit-coin c’est 2 tonnes de CO2, alors cela pourrait signifier que l’équivalent du bit-coin est de 200 euros ou son équivalent en dollars.
    Ceci vu la fiscalité appliquée sur le carbone qui stipule que le coût pour la société de 1 tonne de CO2 émise dans l’atmosphère c’est sensiblement de 100 euros.

    Il va falloir convaincre le Pape François…

    • aussi bien dire 1€ == 1 tonne de co2 en pratique que de créer EN PLUS une monnaie aussi climaticide comme instrument de mesure de nos comportements écocides!

  • Dans son Intro, Stéphane présente la monnaie comme une valeur d’échange.
    Or c’est le rôle le plus rare du bitcoin dont le principal usage est spéculatif….

    « faire en sorte que ce soit plus les banques centrales qui décident …. » >> mais c’est déjà le cas. Cela fait longtemps que c’est le crédit qui fait la monnaie.

    Bref…. le blockchain a peu à voir avec ce qui est effectivement à traiter, et qui est expliquer dans la deuxième partie du propos.

    En somme, moins un discours de sage qu’un discours de soumis aux multinationales apatrides et sans loi.

  • sur les produits pétroliers

    – soit demander au banque d’État qui ont accumulé l’argent provenant de cette fiscalité de prêter à chacun d’entre nous et à taux zéro
    6800 € sur 10 ans pour assurer la fourniture d’un équipement nous permettant de diminuer notre dissipation de gaz carbonique de 6, 8 tonnes/an. Cela ne semble pas inenvisageable avec un mode de chauffage de l’habitat existant abandonnant le fioul pour évoluer vers l’hybride gaz – pac à compresseur prélevant son énergie thermique renouvelable dans l’eau

    ce qui précède est surtout d’actualité en ville dans les immeubles existants

  • excuse annule et remplace ce qui précède

    J’ai lu sur la toile que si nous voulions arrêter de détraquer le climat, nous devrions nous limiter à 1.2 tonnes de CO2 par an et par habitant… ceci alors que nous en émettons environ 8 fois plus !

    Si nous en émettons 6, 8 tonnes de trop cela signifie que nous sommes redevable annuellement à la société de 6,8 × 100 = 680 € ou 3,4 bitcoins

    Ceux qui se chauffe au fioul sont à un tournant

    – soit continuer à consommer sans rien faire en continuant à payer annuellement cette somme à l’état français comme ils le font déjà depuis de nombreuses années en raison de la fiscalité sur les produits pétroliers

    – soit demander au banque d’État qui ont accumulé l’argent provenant de cette fiscalité de prêter à chacun d’entre nous et à taux zéro
    6800 € sur 10 ans pour assurer la fourniture d’un équipement nous permettant de diminuer notre dissipation de gaz carbonique de 6, 8 tonnes/an. Cela ne semble pas inenvisageable avec un mode de chauffage de l’habitat existant abandonnant le fioul pour évoluer vers l’hybride gaz – pac à compresseur prélevant son énergie thermique renouvelable dans l’eau

    ce qui précède est surtout d’actualité en ville dans les immeubles existants

  • Le Bitcoin c’est un petit peu comme l’espéranto ce n’est pas pour demain.

    Quoi qu’il advienne ce qui me semble important c’est que les banques comprennent mon message: à savoir: l’argent devrait être au service de l’homme et non l’inverse.

Groenland : une vague de chaleur provoque un épisode de fonte "massive" des glaces

Lire l'article

Incendies en Turquie : l'UE envoie trois Canadair, le nombre de victimes s'élève à huit

Lire l'article