L’avenir des pêcheries

From Sea to Shelf - fisheries for the future

Alors que les réserves de poissons s’épuisent dans le monde, Greenpeace s’intéresse aux méthodes de gestion des stocks. Leur préservation est un enjeu majeur, mais du consommateur aux pêcheurs, les pratiques changent. Pour aller vers une pêche durable, des pêcheurs de crabes relâchent les femelles pour permettre à l’espèce de se reproduire. Aux Maldives, d’autres pratiquent une pêche sélective en n’utilisant pas de larges filets. Le pays espère ainsi développer une filière durable et viable, ce qui pour le moment n’est pas encore le cas. À l’autre bout de la filière, des chaînes de supermarchés cessent de vendre des poissons menacés et se sont engagées à distribuer des produits venant des Maldives sous la marque fish4ever.

Source: Greenpeace

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • hubert

    video sur la pêche selective
    très bien,mais avec le son en français ce serais mieux

    • philip

    ennuyeux
    Ça sent le bien pensant. Le marché reste la meilleure source pour trouver du poisson. Le vendeur vous renseignera sur la provenance du poisson (s’il est honnête certes). Pas la peine de payer une armée de bobos don le bilan carbone doit être élevé…

    • Kamouras

    vidéo s’arrête tout le temps !!!
    sympa le sujet et très interessant, mais il faudrait que la vidéo puisse se regarder sans des arrêts incessants… donc on abandonne… dommage !

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article