Faire pousser des légumes sans une goutte d’eau

La sécheresse frappe la France de plein fouet et les rendements agricoles semblent compromis. Mais, Marc Mascetti ne voit pas la menace. En effet, cet agriculteur de l’Essonne fait pousser toutes sortes de légumes, avec une technique bien spéciale qui lui vient de son grand-père. Il n’utilise ni eau, ni engrais chimiques. Et ses légumes poussent à foison. Il dévoile son secret pour Le Parisien.

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • DENISE laurent

    un sol sec c’est un sol mort ! des milliards de m3 d’eau et des millions de m3 de matière organique disparaissent tous les ans à cause des pollutions urbaines, Véolia (leader mondial de la distribution et du traitement des déchets) n’a jamais fait le travail, il était plus facile de diluer les polluants dans les rivières et de bruler les boues de stations d’épuration … Les villes provoquent une désertification massive des campagnes, pourtant TOUTES les solutions sont connues et existent depuis longtemps !

    • DENISE laurent

    Les problèmes d’eau ne sont pas agricoles, au contraire ! La France va construire des milliers de réserves collinaires (Caussade) pour protéger la population des inondations qui font des millions d’euros de dégâts tous les ans (et même des morts …), La France va construire des milliers de bassins de rétention (bassines, en Deux Sèvres) pour mettre aux normes les rejets urbains (eaux de ruissellement et eaux usées). En Nouvelle Aquitaine, une simple mise aux normes des rejets urbains dépasse très largement les besoins en irrigation de la totalité de la Surface Agricole Utile, plus de 5 milliards de m3 ! Depuis la covid 19 les ARS ont mis le nez dans les rejets urbains qui polluent massivement et illégalement les rivières, avec le risque de contamination au covid des bassins ostréicoles l’état va mettre enfin aux normes les villes, la mise aux normes consiste simplement à sortir les tuyaux des rivières pour les envoyer dans des bassins de rétention ! Pour la ville de Niort le potentiel en eaux usées et pluies dépasse les 40 millions de m3 … Pour l’Agglo de Bordeaux c’est 1 million de m3 par jour …

    • lorendeau

    ben oui, et alors comment fait -il,? j’ai entendu qu’il enfouissait de la matière organique à 40 cm de profondeur mais quelle matière et dans quel état de décompostion?????

    • Ivy

    Si les gens arrêtaient d’arroser leur gazon et remplir leur piscine déjà… ça en ferait un paquet de mètre cube d’économie.

    • Nathalie

    Pourriez-vous cesser de cautionner des fakes news ? Parce que vous y croyez vous, à un sol mort et non arrosé qui produit des légumes ? Le mec laboure sa terre et tue le micellimum, ensuite il n’arrose pas et n’apporte qu’un très faible engrais via les « mauvaises herbes » de début de printemps poussées grâce à l’eau de l’hiver et il veut nous faire croire que cela se transforme en bon substrat pour les plantes ? Mais si les micro-organismes crèvent de faim et se dessèchent sur place, vous pensez vraiment qu’ils vont servir l’humanité pour la nourrir ?
    Stop aux mensonges, la nature peut survivre généralement à la canicule, mais pas les plantes potagères qui sont dénaturées et inadaptées depuis des siècles !