Cacao : un commerce inégalitaire aux dépens de l’environnement

Matière agricole première très prisée des pays du nord, la fève de cacao est cultivée et consommée depuis le XVIe siècle. La Côte d’Ivoire est aujourd’hui le premier exportateur de cacao au monde, cette culture d’exportation constitue la principale rentre de son économie sa principale rente. Mais cette production massive accélère la déforestation et l’effondrement de la faune et de la flore du pays. Arte revient sur l’histoire et les enjeux du commerce du cacao dans l’émission « Le dessous des cartes ».

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • ATSE

    Observations à vision positive,
    S’il urge de réduire la déforestation et qu’on ne peut s’abstenir de la consommation du cacao, il faut soutenir la restauration des cultures vieillissantes, améliorer les techniques de production intensives, faire de la cacao culture une vraie chaîne de valeurs pourvoyeuses de travail décent et de revenus pouvant garantir le bien-être des producteurs de base.
    Aussi il s’agira de mettre en œuvre incitatives pour encourager des jeunes diplômés à investir dans la production à travers les nouvelles technologies de production, de commercialisation et de transformation

    • ATSE

    Observations à vision positive,
    S’il urge de réduire la déforestation et qu’on ne peut s’abstenir de la consommation du cacao, il faut soutenir la restauration des cultures vieillissantes, améliorer les techniques de production intensives, faire de la cacao culture une vraie chaîne de valeurs pourvoyeuses de travail décent et de revenus pouvant garantir le bien-être des producteurs de base.
    Aussi il s’agira de mettre en œuvre des mesures incitatives pour encourager des jeunes diplômés à investir dans la production à travers les nouvelles technologies de production, de commercialisation et de transformation