Plus d’un tiers de la population mondiale sans accès à internet

Une jeune femme et son smartphone en Syrie © Delil SOULEIMAN / AFP

Malgré une utilisation globale en forte hausse, 2,9 milliards de personnes ne sont toujours pas connectées à internet. C’est que révèle les données de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) des Nations Unies publiées le 30 novembre.

Une hausse de la connexion

Les données du rapport confirment que le nombre de personnes ayant eu un accès à internet est passé de 4,1 milliard en 2019 à 4,9 milliards en 2021. Cette augmentation « inhabituelle » s’explique notamment avec les mesures prises durant la pandémie de COVID 19. L’augmentation des connexions provoquées par le Covid, aussi appelée « COVID connectivity boost », a fait s’accroitre de 17% la population ayant un accès à internet. Lors de la première année de la pandémie, le nombre d’utilisateurs a augmenté de 10 %, « de loin la plus forte augmentation annuelle en une décennie », selon le rapport.

Un accès inégal

Parmi ces 2,9 milliards de personnes « hors-ligne », 96 % d’entre elles vivent dans des pays en voie de développement. Et parmi les 4,9 milliards d’utilisateurs du web en 2021, « des centaines de millions n’y ont accès que de manière occasionnelle, au moyen de dispositifs en partage ou d’une connectivité à bas débit qui limite grandement l’utilité de leur connexion » d’après l’UIT. Cela est du notamment à la pauvreté, l’analphabétisme, des réseaux électriques défaillants ou un manque de compétences digitales.

Toutefois, cette augmentation est bon signe pour les pays émergents. En effet, les états en développement ont connu une augmentation de 13% de la connexion internet. « Dans les 46 pays désignés par l’ONU comme étant les moins avancés (PMA), la hausse moyenne était supérieure à 20 % », confirme le rapport. « Ces statistiques montrent que l’UIT a beaucoup progressé dans l’accomplissement de sa mission consistant à connecter le monde », a déclaré Doreen Bogdan-Martin, Directrice du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT. L’accès au numérique fait partie des 17 Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

Romane Pijulet

A lire aussi sur GoodPlanet mag’ :

Alain Damasio : « aujourd’hui, on est dans l’orgie numérique »

Guillaume Pitron : « nos téléphones sont un obstacle à la compréhension de la réalité de ce qu’est l’enfer numérique » 

Le numérique : comprendre son impact sur le climat, repenser son usage

Utiliser internet de manière éco-responsable, c’est possible !

Ecrire un commentaire

Consommer responsable, c’est d’abord consommer moins pour les Français

Lire l'article