Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Chronique bande-dessinée : embarquez avec Sea Shepherd


Partez en mission dans le golfe de Californie sur un navire de Sea Shepherd afin de protéger la faune marine des braconniers, tel est le programme proposé par la bande-dessinée Sea Shepherd Milagro (les premières pages sont à découvrir plus bas) de Guillaume-François Mazurage. Même s’il s’agit d’une fiction, l’œuvre tente de coller au plus près de la réalité des missions en mer de l’ONG fondée par Paul Watson. On y suit William, jeune dessinateur qui embarque sur un patrouilleur de l’associations, dont la mission est de protéger les vaquitas, des mammifères marins très rares et menacés d’extinction ainsi que les totoabas, une espèce très recherchée par les braconniers car sa vessie est employée dans la pharmacopée traditionnelle en Asie.

À mi-chemin entre le reportage dessiné en immersion et le récit d’aventure, cette bande-dessinée a été réalisée par un passionné. Le dessinateur Guillaume-François Mazurage revient sur son travail : « d’un côté, je voulais à la fois retranscrire et montrer de la façon la plus juste possible l’ambiance de la vie à bord, décrire les équipages et mettre en avant le contraste entre notre quotidien de citadins et celui de ces femmes et de ces hommes qui consacrent leur vie à la défense des animaux et des océans. Mais pour ficeler l’intrigue, j’ai dû reprendre certains évènements survenus au début de la campagne juste avant mon arrivée. Le reste, les rondes de jour comme de nuit, les remontées de filets, les animaux, les tensions sur le port et les descentes de militaires reposent sur du vécu. J’ai donc assemblé les évènements de façon à faire tenir une campagne de 6 mois sur quelques jours. »

Avec son trait assez doux et sa dimension aventures en mer, cet album peut se lire dès 10 ans. Pour les plus grands, elle rappelle aussi que le trafic d’espèce sauvage est le troisième plus lucratif au monde avec la drogue et les armes. Elle met en lumière l’attrait des narcotrafiquants mexicains pour le braconnage afin de diversifier leurs sources de revenus. Et donc la violence qui accompagne ces trafics. Un bel hommage aux actions de Sea Shepherd et un moyen pour les plus jeunes de découvrir l’engagement de ses militants. Lisez les premières planches de Sea Shepherd Milagro de Guillaume-François Mazurage ci-dessous.

Julien Leprovost

À lire aussi En mer contre la « non-assistance à espèce en danger »

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Achetez, offrez cette BD et joignez l’utile à l’agréable !

    • Chantal Normandin

    ou acheter la BD ?