Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

L’Afrique du Sud va interdire l’élevage de lions en captivité pour la chasse


Un lion élevé en captivité à des fins commerciales, le 3 août 2012 dans la ferme Bona Bona à Wolmaransstad, en Afrique du Sud © AFP STEPHANE DE SAKUTIN

Pretoria (AFP) – L’Afrique du Sud a annoncé dimanche son intention d’interdire l’élevage de lions en captivité, que ce soit aux fins de chasse ou pour permettre aux touristes de caresser des lionceaux, afin de promouvoir une image plus « authentique » du pays.

Cette décision a été prise conformément aux recommandations d’une commission chargée par le gouvernement de se pencher sur les règles encadrant la chasse, le commerce et la captivité des lions, éléphants, rhinocéros et léopards.

La commission dit que « nous devons cesser et faire marche arrière sur la domestication et l’élevage en captivité des lions », a indiqué la ministre sud-africaine de l’Environnement Barbara Creecy lors d’une conférence de presse.

« Nous ne voulons plus d’élevage en captivité, de chasse (d’animaux élevés) en captivité, de câlinerie (de lionceaux) en captivité, d’utilisation de lions en captivité », a poursuivi la ministre, précisant que la commission demandait que la mesure soit « prise immédiatement pour faire cesser les interactions entre les touristes et les lions en captivité ».

La décision, qui doit encore être traduite dans une loi, va probablement susciter l’opposition du très lucratif secteur de l’élevage des lions.

En Afrique du Sud, de 8.000 à 12.000 lions sont élevés dans quelque 350 fermes pour la chasse en enclos, le commerce des os, le tourisme ou les recherches scientifiques, selon les estimations d’associations.

Quelque 3.500 lions seulement vivent à l’état sauvage dans le pays, selon l’ONG Endangered Wildlife Trust, basée en Afrique du Sud.

La chasse de lions élevés en captivité est depuis longtemps un sujet controversé en Afrique du Sud et des campagnes pour interdire l’importation des trophées de lions élevés en captivité ont recueilli ces dernières années un soutien croissant aux Etats-Unis, en Australie et dans plusieurs pays d’Europe.

« La chasse légale et encadrée d’espèces emblématiques permise par le cadre réglementaire continuera d’être autorisée », a souligné la ministre.

L’intention est de s’assurer que les touristes intéressés par « la chasse authentique aux animaux sauvages » ne vont « pas chasser des animaux qui ont été sortis d’une cage », a-t-elle expliqué.

L’ONG international World Animal Protection a salué une décision « courageuse ». « C’est une victoire pour la faune sauvage », qui va permettre que « les lions restent dans le milieu auquel ils appartiennent: la nature », a estimé Edith Kabesiime, chargée de campagne Afrique de l’ONG.

La commission a également recommandé la suppression progressive de l’élevage en captivité des rhinocéros, et d’étudier les options sur la future utilisation des stocks de cornes de rhinocéros, dont le commerce fait l’objet d’un moratoire depuis 1977. La corne de rhinocéros est prisée en Asie pour ses prétendues vertus thérapeutiques, et le braconnage décime l’espèce.

L’Afrique du Sud abrite environ 80% de la population mondiale des rhinocéros et plus de 300 éleveurs de rhinocéros.

Vice-président de l’Association des chasseurs professionnels d’Afrique du Sud et membre d’une association des propriétaires de rhinocéros, Barry York a estimé que ces recommandations n’aideraient pas à sauver les animaux, mais « mènent à la destruction et l’éradication de nos espèces », à leur « extinction ».

© AFP

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • henri didelle

    C’EST JUSTE UN SCANDALE DE PLUS…
    Nos chasseurs locaux pratiquent déjà ce genre de chasse avec des lâchers de faisans d’élevage par exemple. Certains trouvent que ça n’est pas très drôle de tirer à bout portant sur des faisans qui n’ont même pas peur. Ils sont obligés de tirer en l’air pour les faire fuir avant de s’offrir un joli tir. Si même les faisans ne jouent pas le jeu !!! Pauvres chasseurs.
    S’agissant des zoos je trouve anormal que l’on enferme des animaux pour les montrer à nos enfants. Je peux comprendre le cas de Paugres qui est largement ouvert et qui se visite en voiture. Dans un zoo fermé j’ai vu des loups tourner en rond toute la sainte journée sur parcours tracé au sol… toujours le même. Devant cette détresse animale j’ai demandé à l’animateur si ces animaux n’étaient pas devenus fous. Il m’a répondu  »qu’ils n’en souffraient puisqu’ile sont nés en captivité, ils ne connaissent que ça ».
    Comprenne qui pourra !!

    • michel CERF

    Rien à ajouter au commentaire de Mr. Didelle .

    • Solange

    L’humain est vraiment « pourri » ! J’ignorai que les lions élevés en cages s’étaient pour le …..bonheur des chasseurs ! Vraiment c’est d’une tristesse !!

    • Méryl Pinque

    Liberté et paix aux animaux.
    Honte et damnation à notre espèce.

    • Buthod

    ENFIN !!!!!
    Que les milliardaires américains et autres aillent faire joujou ds leur pays!!!!!

    • xavier78

    si on pouvait laisser la paix aux animaux qui n’ont rien demandé l’humanité ferait un grand pas.
    Les passions des chasseurs d’un autre age avident de sang et de trophées ignobles, c’est desesperant……