Gel: au moins 2 milliards d’euros de manque à gagner pour la viticulture


Des pieds de vigne détruits par l'épisode de gel à Estagel, près de Peripignan, le 13 avril 2021 © AFP RAYMOND ROIG

Paris (AFP) – Un tiers au moins de la production viticole française « sera perdu » à cause de l’épisode de gel, ce qui représente « à peu près deux milliards d’euros de chiffre d’affaires en moins » pour la filière, a déclaré mercredi à l’AFP la FNSEA.

« Avec mes collègues, nous avons fait le tour de tous les bassins de production, avec les interprofessions, les chambres d’agriculture, les coopérateurs, les vignerons indépendants », a indiqué Jérôme Despey, viticulteur dans l’Hérault et secrétaire général de la FNSEA. Cette estimation est une consolidation de remontées professionnelles, a-t-il expliqué.

La semaine dernière, la France a connu un épisode de gel très sévère qui a touché les vignobles, mais aussi les vergers et certaines cultures.

C’est « probablement la plus grande catastrophe agronomique de ce début de XXIe siècle », selon le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie.

« C’est une période très difficile pour le monde agricole », a souligné Jean-Marie Barillère, président du Cniv, qui réunit les interprofessions des vins à appellation d’origine et à indication géographique.

© AFP

Gel: dans les vignobles de Côte Rôtie et Condrieu, sauver ce qui peut l’être

Gel: « la plus grande catastrophe agronomique » du siècle

Gel: réunion de crise au ministère sur les aides

Ecrire un commentaire

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article